BlackBerry PRIV : que vaut le premier smartphone Android de BlackBerry ?

Privacy et Privilege, tels sont les mots d'ordre du PRIV, le premier smartphone Android du constructeur BlackBerry, dévoilé en fin d'année dernière. Pour la société, l'objectif est de revenir dans la course face aux autres fabricants en misant sur un système d'exploitation mobile populaire tout en y greffant son savoir-faire. Le système de Google permettra-t-il à la société canadienne de retrouver de sa superbe ? A quoi ressemble donc un smartphone Android conçu par BlackBerry ?

Design et composants


Le BlackBerry PRIV dispose d'un écran de 5,4 pouces pour une définition de 2 560 x 1 440 pixels et une résolution de 540 ppp. Il offre de très bons angles de vue et arbore des courbes sur les côtés latéraux. Toutefois, contrairement au Samsung Galaxy S6 Edge, l'appareil ne dispose pas d'une zone dédiée tirant parti de ces courbes.

Le BlackBerry PRIV se positionne sur le haut de gamme. Il est propulsé par un SoC Qualcomm 808 (MSM8992 Hexacore), doté d'une architecture en 64-bit avec un Adreno 418 à 600 Mhz pour la partie graphique. Le tout est épaulé par 3 Go de mémoire vive.

Côté stockage, nous retrouvons 32 Go d'espace interne, extensibles via un lecteur de cartes microSD. La batterie est de 3 410 mAh. Notons que la recharge sans fil est pour l'heure uniquement disponible aux Etats-Unis. Aussi on aurait apprécié un port USB de Type C compatible USB 3.0, mais BlackBerry a opté pour un port mini USB classique.

BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV
BlackBerry PRIV


Lors de la première prise en main, le smartphone nous semble de prime abord relativement imposant face aux produits de la concurrence. L'appareil affiche une épaisseur de 9,4 mm contre 6,9 mm pour le Galaxy S6 ou 7,1 mm pour l'iPhone 6s. Il faut dire que le BlackBerry PRIV embarque un clavier physique coulissant.

Le bouton d'allumage est positionné sur la tranche latérale de gauche, ce qui n'est, d'emblée, pas tout à fait naturel (en tout cas, pour un droitier). A l'opposé, nous retrouvons les touches de volume séparées par un bouton permettant de configurer rapidement le niveau sonore des notifications, des applications multimédia et de l'alarme.
Modifié le 14/01/2016 à 15h42
Commentaires