Espace membre :
flechePublicité

// Galaxy S III : le nouveau smartphone de référence ?

Partager ce dossier

Publié par Stéphane Ruscher et Paul-Emile Graff le Vendredi 8 Juin 2012

Design et ergonomie


Test Galaxy S III
Samsung était attendu au tournant concernant le design du Galaxy S III. De l'iPhone 4 aux derniers smartphones HTC en passant par le N9/Lumia 800 de Nokia, on a pu assister ces dernières années à un mouvement vers des matériaux de plus en plus qualitatifs et des design « unibody » mettant l'accent sur la finesse et l'homogénéité… au détriment des caches et couvercles amovibles. On se demandait donc si Samsung allait prendre le pas et rompre avec le design plastique du Galaxy S II et son cache batterie plutôt... bas de gamme. Et la réponse est négative : Samsung continue sur sa lancée et reconduit avec le S III son style propre. La coque du smartphone est intégralement en plastique, le couvercle conservant ce plastique fin et souple qui peut effrayer la première fois qu'on le retire, mais qui reste fermement en place, sans jeu ou craquement.

Un petit tour du téléphone révèle des choix des plus classiques : on trouve un jack 3,5mm sur le dessus, un port micro USB en bas de la coque, les boutons de volume sur la gauche et le bouton de verrouillage sur la droite. Au dos, l'appareil photo/vidéo est surélevé par rapport au reste de la coque, et d'ailleurs assez exposé aux rayures. Il est entouré d'un flash LED et d'un haut parleur. Un objectif visio se trouve en façade, accompagné de deux capteurs sur lesquels nous auront l'occasion de revenir. Invisible en temps normal, une LED traverse la coque pour clignoter lors de la recharge et des notifications.

Cette approche peut donc paraître conservatrice, mais elle a un avantage : à l'heure où de plus en plus de constructeurs scellent leur coque, Samsung continue à opter pour une batterie amovible. On regrettera tout de même le pourtour en plastique imitation métal brossé : un peu de vrai métal sur un smartphone haut de gamme n'aurait pas été de trop. Mais Samsung reste Samsung, et si les matériaux utilisés ne sont pas des plus luxueux, l'ensemble reste bien fini et inspire confiance une fois assemblé.

Image: 1/11 | Lancer le diaporama
 
 
 
Écran Super AMOLED HD de 4.8 pouces : le rendu est superbe.
Des lignes adoucies cerclées par un pourtour de plastique aspect métal brossé. À la base, on retrouve le connecteur USB.
8.6 mm d'épaisseur pour un quadri cœur doté d'une batterie de 2100 mah. Samsung maitrise son sujet.
Prise casque standard et encoche permettant de démonter la coque plastique arrière.
Touche physique « home »Un appui prolongé permet d'accéder au gestionnaire de tâches. De part et d'autre, on retrouve deux touches tactiles (back et menu).
Le dos nacré lisse aux formes arrondies offre un contact agréable. À l'instar du Galaxy S II, Samsung a opté pour une coque plastique très fine pour optimiser poids et finesse.
Le design fut critiqué pour son manque de personnalité. Au final, les lignes s'avèrent très agréables.
Touche de volume.
Touche de volume.
Capteur de luminosité, de proximité, et Webcam de 1.9 mégapixel.
Appareil photo numérique de 8 mégapixels accompagné de son flash.


D'autant plus que la façade, en revanche, est irréprochable : un panneau en Gorilla Glass 2, réputé impossible à rayer, aux bords légèrement incurvés, et bénéficiant d'un traitement oléophobique pour faciliter le nettoyage des traces de doigts. Du tout bon qui n'a rien à envier au HTC One X ou au Lumia 800, nos derniers coups de cœur en ce qui concerne le confort.

D'une manière générale, le Galaxy S III reprend donc les 2 caractéristiques les plus séduisantes du S II : la légèreté et la finesse. Il est certes un tout petit peu plus lourd (131g contre 116), mais conserve la même épaisseur, à moins de chipoter (8,6 contre 8,5 mm).

Test Galaxy S III


En revanche, écran de 4,8 pouces oblige, il est légèrement plus volumineux, même si là encore, l'écart reste finalement correct : 11 mm en hauteur et 4 mm en largeur. La prise en main est également facilitée par des bords plus arrondis. L'avantage de prendre ses distances avec l'apparence générale d'un iPhone ?

Venons-en donc à l'autre point intéressant du design : comment se conforme-t-il aux exigences… juridiques de Samsung ? Petit rappel des faits : dans le différend qui oppose Apple à Samsung, il n'est pas seulement reproché au constructeur coréen de violer des brevets, mais aussi de s'inspirer très nettement de l'apparence physique de l'iPhone, ce qui a permis à Apple d'attaquer Samsung en violation de « Trade Dress », que l'on pourrait définir comme la marque visuelle de l'iPhone.

Le site Android Police s'est notamment amusé à détailler les caractéristiques spécifiques de l'iPhone fournies par Apple, pour les comparer au design du Galaxy S III. Leurs conclusions sont assez frappantes : les caractéristiques physiques du S III semblent en effet éviter méticuleusement le « trade dress » de l'iPhone : les bords supérieur et inférieur ne sont pas de la même taille, le contour présente une forme plus proche d'un galet que d'un rectangle aux angles arrondis, et surtout, le Galaxy S III n'est pas disponible en noir, mais en… blanc et en bleu imitation métal brossé. Or, le trade dress de l'iPhone ne porte que sur la couleur noire, pas sur la variante blanche.

Galaxy SIII Android Police 1
Galaxy SIII Android Police 2

Crédits : Android Police


On retrouve néanmoins un grand écran rectangulaire (il semble tout de même difficile de faire sans…) et un unique bouton physique sur le bas de l'appareil. Celui ci est complété par deux touches tactiles, dont les pictogrammes ne s'allument que lorsqu'ils sont activés. Pour les non habitués, ça peut être déroutant.

Que peut-on reprocher au design du Galaxy S III en terme d'ergonomie ? Certains le trouveront trop grand pour leur petites mains, et c'est évidemment le principal problème de ces smartphones « XXL » : pas toujours facile de réaliser toutes les opérations à une seule main. On peut également pester contre les touches tactiles en bas de l'écran : l'espace disponible étant assez réduit, il n'est pas rare de les actionner par erreur en tenant le téléphone en mode paysage par exemple. Enfin, le plastique au dos de la coque peut avoir un léger effet « effet savonnette » (préférable à l'effet « verre pilé » de l'iPhone 4/4S lors d'une chute sur le dos, certes). Pour le reste, l'apparence sera affaire de goût : certains le trouveront quelconque, d'autres apprécieront son minimalisme. En fait, on lui reprochera surtout son manque d'audace.


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
à partir de
39,50 €
à partir de
489,00 €
à partir de
100,09 €
à partir de
139,00 €
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Clients FTP

FileZilla
FileZilla : Le client FTP Open Source de référence !
Cyberduck
Cyberduck Windows : Le client FTP gratuit, libre et multiprotocoles sous Windows !
Xplorer2 Lite
Explorateur de fichier à double panneau gratuit et performant
Medieval Bluetooth OBEX File Transfer
Transférez vos fichiers avec votre connexion Bluetooth
ShellFTP
Fiche Logiciel
Tftpd32
Créer un serveur multiprotocoles
flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité