Intel annonce ses processeurs Core de septième génération, les Kaby Lake d'abord pour mobile

C'était prévu, Intel annonce le lancement de sa septième génération de processeurs Core avec pour cette rentrée la variante mobile à 2 coeurs.

Le fabricant de Santa-Clara annonce le lancement des processeurs Core de septième génération, précédemment connus sous le nom de code Kaby Lake. Un lancement qui marque l'abandon de son fameux tick-tock model qui aurait voulu que Kaby Lake profite d'une finesse de gravure supérieure. Ce n'est pas le cas, les processeurs Core de septième génération sont toujours gravés en 14nm, un process renommé pour l'occasion en « 14nm+ » Intel soulignant avoir fait quelques progrès sur son process de fabrication actuel, notamment au niveau de quelques composantes clés des transistors.

Intel Kaby Lake - Process

Un process en progrès


Disponibles sur mobile en version 2 coeurs et dans des TDP allant de 4,5 Watts à 15 Watts, les nouveaux Core d'Intel arriveront dans un premier temps dans les systèmes 2-en-1 et autres Ultrabook, autrement dit dans des versions mobiles, avec comme promesses, la rengaine habituelle de la consommation améliorée et des performances supérieures. En vérité, des documents qui nous ont été communiqués il apparaît surtout qu'Intel a amélioré la partie graphique des Kaby Lake, sans vraiment toucher aux coeurs d'exécution x86. Et si Intel communique sur un gain de performance processeur de 12% face à la génération précédente, les fréquences de fonctionnement entre les deux puces ayant servies à cette comparaison ne sont pas les mêmes (3,6 GHz contre 3,1 GHz). Notez au passage qu'Intel n'a pas fait évoluer sa technologie Turbo Boost sur cette génération, et que le contrôleur PCI-Express embarqué offre, selon la version du processeur, 10 ou 12 lanes PCI-Express 3.0.

Intel Kaby Lake - Performances

Des performances en hausse... grâce aux 400 MHz de plus


En revanche, SpeedShift semble avoir été amélioré permettant au processeur d'atteindre sa fréquence maximale en 15 millisecondes contre 35 millisecondes précédemment.

Intel Kaby Lake - SpeedShift

SpeedShift plus rapide qu'avant !


Côté graphique, Intel évoque surtout les améliorations de son bloc de décodage/encodage matériel vidéo. Celui-ci est maintenant compatible HEVC 10 bit (ce n'est pas le cas des processeurs SkyLake) en encodage/décodage et peut décoder les vidéos VP9 8/10 bit. Intel précise que son moteur vidéo peut décoder des flux 4k60 en temps réel jusqu'à 120 Mbps : ça sera utile pour les Blu-ray Ultra HD. Le moteur vidéo s'enrichit au passage de fonctions pour supporter le HDR avec la prise en charge du Rec.2020 et du Tone Mapping HDR vers SDR. Et Intel n'oublie pas le HDCP 2.2 puisque Kaby Lake est le processeur de la 4K pour le fondeur.

Intel Kaby Lake - MediaBlock

Du neuf du côté du media-block surtout pour la 4K


Au final, et tandis que cette génération de processeurs Core se rapproche plus du Speed Bump, Intel préfère communiquer sur le gain de performances qu'offre Kaby Lake face à un ordinateur d'il y a 5 ans ! Et si Intel lance aujourd'hui Kaby Lake sur les mobiles, avec six nouvelles références, il faudra attendre début 2017 pour que le fondeur décline son architecture Kaby Lake plus largement. C'est l'an prochain qu'Intel annoncera ses processeurs de bureau mais aussi leurs variantes mobiles à destination des enthousiastes avec des designs 4 coeurs. Et comme le marketing semble plus que jamais à l'oeuvre sur cette génération de processeurs Core, pour la première fois Intel indique sur le badge, c'est à dire le logo du processeur, la génération à laquelle il appartient. Sachez pour finir que les tous premiers ordinateurs portables Kaby Lake sont attendus pour la fin du mois de septembre selon Intel.

Intel Kaby Lake
Modifié le 30/08/2016 à 19h10
Commentaires