le vendredi 03 juillet 2015

BlackBerry Leap : l'entrée de gamme des professionnels

Présenté à l'occasion du Mobile World Congress, le Leap est le dernier smartphone conçu par BlackBerry. Le constructeur canadien entend positionner le terminal auprès des jeunes cadres amorçant leur vie en entreprise. Il s'agit pour la société de proposer un prix d'entrée pour sa gamme de smartphones entièrement tactiles.

Design et composants


A l'instar du BlackBerry Z30, le Leap dispose d'une dalle de 5 pouces pour une résolution HD de 1280 x 720 (soit 294 ppp). Son châssis est assez imposant puisqu'il arbore des dimensions de 144 x 72,8 x 9,5 mm. Il est plus haut, plus large et plus épais que le Z30.

Le BlackBerry Leap ressemble à s'y méprendre au BlackBerry Z3 commercialisé d'abord en Indonésie puis au Moyen-Orient, en Afrique, et dans quelques pays européens comme l'Angleterre ou l'Allemagne. Selon David Derrida, directeur produit chez BlackBerry, cela ne faisait pas sens de sortir un produit 3G en France. Dans l'Hexagone, nous retrouvons donc le Leap, assurant la compatibilité avec les réseaux 4G.

BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap


Côté technique, le constructeur n'en démord pas et utilise une puce d'ancienne génération : un SoC Snapdragon S4 Plus (MSM8960) cadencé à 1,5 GHz avec un Adreno 225 pour la partie graphique, et accompagné de 2 Go de mémoire vive. Interrogé par nos soins à ce sujet, M. Derrida explique que la société a surtout voulu offrir une bonne autonomie. L'objectif était d'assurer la bonne balance entre un SoC moins puissant - et donc moins gourmand - et la fluidité du système. La batterie intégrée est de 2800 mAh.

Le Leap accueille 16 Go de stockage interne. Sur la partie latérale de gauche, un cache en plastique permet d'ouvrir un emplacement pour y enficher la carte SIM et la carte microSD. Sur la tranche de droite, nous retrouvons les deux boutons de volume séparés par celui dédié à l'assistant vocal. La prise casque et le port micro-USB sont respectivement placés en haut et au bas du smartphone.

BlackBerry Leap specs


De par sa configuration matérielle, le Leap se positionne donc sur l'entrée/milieu de gamme. Et pour faire baisser davantage son prix de vente, BlackBerry a fait l'impasse sur plusieurs éléments. C'est par exemple le cas du NFC. En outre, il n'a pas de slot SlimPort combinant une prise micro USB et un port HDMI. D'ailleurs pas de sortie vidéo physique non plus. Il faudra utiliser une liaison Miracast, à condition que l'autre appareil soit compatible. Enfin, notons que le terminal ne prend pas en charge l'USB-to-Go.

Prise en main


Au premier abord, le Leap arbore un châssis plutôt austère, voire rétro. Le constructeur ne semble pas avoir pris le temps d'en soigner son design, probablement parce qu'il ne s'agit pas d'un produit phare positionné sur le haut de gamme. En tout cas, le Leap contraste avec les derniers smartphones toujours plus fins et plus légers. Il faut dire que contrairement aux autres constructeurs adoptant des châssis toujours plus colorés ou élaborés avec des écrans de type bord-à-bord (gamme Lumia, LG G Flex, Samsung Galaxy S6 Edge), BlackBerry compte le déployer de manière massive en entreprise et au plus bas prix. Il est donc gris et noir, et assez anguleux. Mais pas sûr qu'il tapera dans l'œil du « jeune cadre ».

L'aspect massif du Leap renforce une impression de solidité. L'appareil est d'ailleurs très bien fini. On apprécie la coque arrière en plastique durci laquelle présente des aspérités pour empêcher les glissements accidentels. La prise en main n'est pas désagréable mais pas extraordinaire non plus.

BlackBerry Leap


Effectivement, une fois encore, le système BlackBerry 10 (10.3.1), reposant entièrement sur la gestuelle, nous semble plus simple de prise en main sur des écrans plus petits comme sur un Q10, un Q5 ou un Classic. Il n'est pas toujours évident de réduire une application du bas vers le haut puis de développer le volet d'actions depuis la partie supérieure ou de jongler entre les différents comptes du BlackBerry Hub à l'aide d'une seule main. On aurait aussi apprécié que le bouton d'allumage soit positionné sur le côté et non sur la partie supérieure.

Dans sa dernière version, le système est particulièrement optimisé pour les terminaux à clavier avec la possibilité de configurer des raccourcis sur chacune des touches. Pour les appareils entièrement tactiles, BlackBerry aurait pu introduire un mode de prise à une main comme sur certains smartphones de Samsung et LG et prochainement sur Windows 10 Mobile.

BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap


Disponible en version 10.3.1, le système BlackBerry étonne toujours par sa richesse et sa flexibilité. Bien entendu, nous ne repasserons pas ce dernier en détails mais le constructeur inclut peu à peu les suggestions des utilisateurs ou intègre nativement les fonctionnalités des applications tierces. Dans sa dernière mouture, cela se traduit par exemple avec une gestion plus poussée des profils de notifications, un mode d'économie d'énergie ou encore des interactions avancées avec le système en fonction de l'état des capteurs du smartphone.

Les plus nostalgiques regretterons que la touche Muet, permettant de couper le son ou d'activer l'assistant vocal, ne soit toujours pas programmable.

Le clavier virtuel


S'il y a un fabricant de smartphones réputé pour les claviers de ses terminaux, c'est bien BlackBerry. Celui-ci s'est d'emblée distingué avec ses premiers smartphones, et alors que l'ensemble des autres constructeurs parient sur des dalles entièrement tactiles, la firme canadienne a su innover avec le Passport et les gestuelles uniques ajoutées au clavier physique.

BlackBerry Leap - clavier
BlackBerry Leap - clavier
BlackBerry Leap - clavier


Pour le BlackBerry Leap, quelques concepts ont été repris afin de faciliter la saisie à l'écran. Ainsi par défaut, au fur et à mesure de la frappe, diverses suggestions de mots sont affichées en surcouche. Il suffira de glisser son doigt vers le haut sous l'une d'entre elles pour la sélectionner. La meilleure suggestion sera naturellement affichée directement dans la barre d'espace pour une visibilité accrue. Par ailleurs, à l'instar du BlackBerry Passport, il suffira de glisser son doigt de droite à gauche pour effacer le dernier mot.

De prime abord ce dispositif est un peu déroutant, voire un peu ennuyeux pour quiconque n'active pas les suggestions. Toutefois, lorsqu'on se prend au jeu, la saisie devient très rapide et les propositions sont pertinentes. La sélection d'un mot requiert une petit apprentissage puisque par moments, il sera facile d'activer la gestuelle permettant de réduire l'application. Au passage, le système BlackBerry 10 est en mesure de gérer d'une traite plusieurs langues, au sein d'une même phrase.

Captures photo


Le BlackBerry Leap dispose d'un appareil photo principal de 8 MP. Il s'agit du même capteur que sur le Z10 et le Z30 avec une optique composée de 5 lentilles et une ouverture de F2.2. Signalons que le traitement d'une photo prise avec le mode HDR affiche quelques lenteurs, sans doute dues à la puce embarquée au sein du smartphone.

Le constructeur précise qu'en entreprise, l'appareil photo peut être désactivé sur le BlackBerry Enterprise Server ou via geo-fencing, c'est-à-dire en délimitant un périmètre au sein duquel le capteur sera bloqué.

En extérieur, lorsque le mode HDR est activé, le rendu colorimétrique est très pêchu avec de forts contrastes. Néanmoins, le capteur est assez restrictif sur la mesure de la mise au point puisqu'il ne semble pas prendre en compte les éléments localisés autour du spot. Par temps ensoleillé, il en résulte alors assez souvent une surexposition générale.

Blackberry Leap - exterieur

Blackberry Leap - exterieur - crop
Blackberry Leap - exterieur - crop

Crop à 100%


En intérieur, sur notre scène de test éclairée artificiellement, la balance des blancs est bonne mais les contrastes sont à nouveau très marqués. Lorsqu'il est activé, le mode Tableau Blanc aura tendance à assombrir l'image.

BlackBerry Leap
BlackBerry Leap

Gauche : mode Tableau Blanc désactivé - Droite : mode Tableau Blanc activé


Dans un environnement sombre (projecteurs réglés à 1%), avec le mode Nuit activé, l'image, bien que bruitée, est plutôt lumineuse.

BlackBerry Leap


Usages multimédia


Le haut-parleur, localisé sur la façade arrière en bas à droite du smartphone, est particulièrement bon. A fort volume, il ne présente que très peu de grésillements.

Bien qu'il ne dispose pas d'une dalle Full HD, le Leap reste l'un des terminaux de BlackBerry les plus agréables pour la lecture de vidéo. Le lecteur par défaut est assez pauvre en options mais assure une prise en charge de plusieurs formats populaires, qu'il s'agisse de WAV, AVI, M4V, MKV, MOV ou MP4.

BlackBerry Leap
BlackBerry Leap
BlackBerry Leap

Basé sur WebKit, le navigateur est efficace et affiche un score honorable de 449 sur HTML5Test.com. Pendant quelque temps, il s'agissait d'ailleurs de la meilleure prise en charge des éléments du HTML5, mais BlackBerry ne déploie aucune mise à jour sur son navigateur, et Chrome le devance désormais avec un score de 518.

BlackBerry Leap
BlackBerry Leap

Malgré son écran de 5 pouces, le Leap n'a pas été conçu pour les accros aux jeux. Un titre assez lourd, de type Asphalt 8 : Airbone fonctionne mais montre également les limites de la configuration technique avec quelques saccades.

Autonomie


Le Leap est doté d'une batterie de 2800 mAh, le constructeur communique sur une autonomie moyenne de 25 heures. Pour une utilisation « normale » au quotidien, avec toutes les spécificités que cela implique, l'appareil tient la charge durant deux jours complets.

Mais afin de mesurer cette batterie et pouvoir la comparer aux autres terminaux testés par nos soins, nous évaluerons l'autonomie vidéo en lisant un film en boucle avec le Wi-Fi activé, le Bluetooth désactivé, la luminosité de l'écran réglée au maximum et le mode d'économie d'énergie désactivé. Dans ces conditions, le Leap offre un cycle de 6h02 ou 362 minutes.


L'autonomie du Leap est comparable à celle de l'iPhone 6. Au regard du discours de BlackBerry l'on se serait attendu à un score un peu plus élevé. Le cycle de la batterie est logiquement moins bon que le Passport et sa batterie de 3450 mAh, mais également plus court que sur le Classic (batterie de 2515 mAh), probablement dû à un plus petit écran consommant moins d'énergie.

Au passage, on aurait apprécié que la batterie soit amovible, d'autant que l'appareil n'est pas spécialement fin.

Conclusion


Avec son Leap, BlackBerry nous laisse tout d'abord indifférents. Son design n'est pas particulièrement soigné. Le smartphone n'intègre pas de fonctionnalités réellement marquantes qui le distinguent du reste de la gamme.

BlackBerry Leap
Les clichés de l'appareil photo sont corrects, sans plus. L'écran offre de bons angles de vision mais dispose de bords assez imposants et ne prend pas en charge le Full HD. Les promesses de la batterie ne sont pas vraiment au rendez-vous. Du moins pas au point d'avoir adopté un SoC présenté en septembre 2012. Certes le système BlackBerry 10 est toujours très agréable à prendre en main mais au regard des diverses gestuelles, il n'est pas spécialement optimisé pour les dalles entièrement tactiles de 5 pouces.

A y regarder de plus près, le Leap nous laisse ensuite un peu perplexes. A quelques détails près, il présente les mêmes composants que le Z30 sorti en septembre 2013 et dont le design est plus soigné et moins volumineux. Clairement, le terminal ne cible pas spécifiquement les détenteurs actuels d'un BlackBerry.

La société a choisi de commercialiser son Leap sous la barre des 300 euros ; il est actuellement disponible pour 279 euros auprès du grand public. Et c'est probablement son principal avantage car l'on imagine que le prix est dégressif lorsqu'il est vendu en gros auprès d'une entreprise. Le grand public n'est pas la principale cible de BlackBerry mais pour les consommateurs n'étant pas spécialement attachés à BlackBerry, il existe une multitude de smartphones Android moins chers aux caractéristiques plus élevées.

Bien qu'il ne soit plus tout récent, les adeptes de BlackBerry opteront davantage pour le BlackBerry Z30 commercialisé à peine plus cher (280 euros) et assurant la prise en charge du NFC et de l'USB-to-Go.

BlackBerry Leap

Les plus
+ Bonnes finitions globales
+ Richesse de BlackBerry 10.3.1
+ Bon angles de vision
+ Clavier virtuel
Les moins
- Design austère
- Positionnement dans la gamme
- Prix public élevé
3
Design
Fonctionnalités
Finition
Ergonomie
Autonomie


Modifié le 03/07/2015 à 17h10
Commentaires