le vendredi 22 janvier 2016

Amazon : ses casiers automatiques débarquent

Le géant du e-commerce a bel et bien démarré le test de ses casiers de retrait de commande, démontrant encore ses ambitions dans la livraison et confirmant la tendance de la consigne.

Depuis plusieurs années, les casiers de retrait de commande, plus communément appelés consignes automatiques, font parler d'eux, mais sans véritablement avoir percé, faute de modèle économique viable. Déjà utilisée par les internautes allemands, cette solution qui se pose en alternative au « click and collect » (le retrait en magasin après une commande en ligne) est en train d'être installée par Amazon en France.

Selon le magazine LSA, une quinzaine de casiers Amazon Locker a été installée en France, officialisant ainsi la phase de test. Ces bornes, où les internautes peuvent librement retirer leur achat quand ils le souhaitent, ont pris place dans des centres commerciaux, comme dans le centre commercial Euralille à Lille, le centre So Ouest à Levallois-Perret et le centre V2 à Villeneuve-d'Ascq. Le fonctionnement n'est pas nouveau : dès la réception d'un colis dans un casier, le client reçoit un SMS l'invitant à venir le retirer, en entrant un code.

Décollage en 2016


Ces bornes sont entièrement exploitées par Amazon, confirmant que le géant américain est décidé à prendre les devants sur la livraison, et tout particulièrement le « dernier kilomètre », celui qui génère encore le plus de frustrations pour les consommateurs, car le plus difficile à adresser. À la fin 2015, Amazon avait avancé un nouveau pion sur ce terrain en rachetant le français Colis Privé, s'éloignant un peu plus de La Poste...


Amazon Locker


Comme le rappelle LSA, ces consignes automatiques sont finalement assez récentes, avec une apparition en 2011 aux États-Unis, à San Francisco. En France, c'est en 2015 que les choses ont commencé à bouger avec la renaissance du projet de La Poste (Packcity) et l'arrivée du leader polonais InPost. À deux, ces spécialistes de la consigne automatiques envisagent d'installer 4 500 casiers dans le pays, soit plus que les points relais.


À découvrir également :

Modifié le 28/06/2016 à 11h46
Commentaires