le lundi 20 juillet 2015

Norauto inaugure la "révision connectée" grâce au boîtier Xee

Les clients Norauto pourront, bientôt, se laisser installer un boîtier connecté dans leur auto. Le but : leur fournir des informations, des services, et les alerter de la prochaine révision.

En associant son application mobile, lancée en 2013, au boîtier connecté Xee, Norauto se dit désormais prêt à proposer un service d'un nouveau genre : la « révision connectée ». Alors que l'appli se limitait jusqu'alors au suivi des entretiens auto, elle sera bientôt capable de signaler aux automobilistes lorsqu'il est temps d'aller à la révision. Pour cela, l'enseigne équipera les voitures d'un petit appareil sur la prise diagnostic (OBD).

Fabriqué par la société lilloise Eliocity depuis l'automne 2014, Xee - concurrent des solutions Automatic ou Drust - a plusieurs fonctionnalités : localiser l'auto grâce à sa puce GPS, envoyer un SOS en cas de problème, déclencher une alerte s'il y a une effraction, aider à améliorer la conduite en observant le comportement du conducteur, et en lui prodiguant des conseils sur l'application (changements de rapports...), et d'autres.

Grâce à la connaissance du kilométrage en temps réel, l'application préviendra des révisions à venir, comme c'est déjà le cas dans certains véhicules haut de gamme. L'avantage pour le client est qu'aucune modification du véhicule n'est nécessaire pour le rendre compatible. La « révision connectée » sera dans un premier temps testée auprès d'un panel d'utilisateurs, afin de la peaufiner. Elle sera aussi limitée aux possesseurs d'iPhone.


Norauto
L'ambition de Norauto, grâce à Xee, est de personnaliser sa relation client - Crédit : Norauto

À terme, l'application sera étendue à tous les automobilistes possédant un véhicule produit après 2000 - le plus susceptible d'embarquer une prise OBD - ainsi qu'à l'écosystème Android. Dans la mesure où Eliocity propose une plateforme ouverte aux développeurs, il est probable que de nouveaux services viennent enrichir l'application. Car la révision connectée n'est qu'une première étape. Plus tard, Norauto voudrait remonter davantage d'information de chaque véhicule, afin de personnaliser sa relation. Et attirer dans ses centres.


À lire également :

Modifié le 20/07/2015 à 18h50
Commentaires