RIM supprime deux apps sur Blackberry permettant de localiser les barrages de police

Trapster
La firme RIM a répondu aux plaintes de 4 sénateurs américains qui demandaient le bannissement de deux applications mettant en garde les utilisateurs de smartphones à l'approche d'un barrage de Police. La société canadienne est la seule à avoir pour le moment réagi, alors que Google et Apple sont également concernés.

Les deux applications, phantomAlert et Trapster, ont donc disparu de l'App World Blackberry. Les deux apps listent les radars, les caméras de surveillance et autres barrages de contrôle de police, permettant aux conducteurs ayant des choses à se reprocher - telle que l'ivresse, au hasard - de choisir un itinéraire précis. Une situation inacceptable pour les sénateurs Harry Reid (Nevada), Charles Schumer (New York), Frank Lautenberg (New Jersey) et Tom Udall (Nouveau-Mexique), qui considèrent que ces applications « sont nuisibles à la sécurité publique ». Le fonctionnement de ces apps n'a cependant pas été jugé illicite, ce qui explique leur présence sur les markets, notamment sur celui d'Apple.

Les 4 politiciens ont donc envoyé des courriers à RIM, mais également à Google et à Apple pour demander la suppression des app sur l'Android Market et l'App Store. A l'heure actuelle, seul RIM a répondu en les supprimant.

Paradoxalement, la polémique lancée en début de semaine par les 4 sénateurs a contribué à renforcer la popularité des deux applications, leur offrant une publicité gratuite conséquente. phantomAlert et Trapster ont ainsi vu leur nombre de téléchargement exploser ces derniers jours.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )