Opera : la nouvelle génération s'invite en version expérimentale sur Linux

L'éditeur Opera Software signe enfin son retour sur Linux avec une première version expérimentale basée sur Chromium.

Opera Developer logo gb sq
Pendant longtemps, le navigateur Opera se distinguait de ses concurrents avec son propre moteur de rendu Presto et son moteur d'exécution JavaScript Carakan. Toutefois, en février 2013, l'éditeur avait finalement décidé de jeter l'éponge et de baser son navigateur sur le projet open source Chromium (Blink et V8) développé par Google.

Dans sa nouvelle génération, Opera n'était disponible que pour Windows et OS X, les utilisateurs de Linux étant forcés de rester sur l'ancienne architecture avec Opera 12.xx. Toutefois, la société a mis à jour son canal dédié aux développeurs avec Opera 24 désormais disponible sur les distributions GNU/Linux.

Le nouvelle version d'Opera introduit une toute nouvelle ergonomie et la société implémente peu à peu les fonctionnalités autrefois présentes dans son ancien navigateur. Il a fallu plusieurs mois pour voir l'arrivée d'une barre de favoris, un gestionnaire de thèmes ou encore un module d'extensions. Notons au passage que si Google bloque l'accès à son Web Store, il sera possible d'y accéder en installant cette extension.

Pour l'heure, la société propose un installeur pour les variantes de Debian - type Ubuntu - mais n'exclut pas d'élargir cette disponibilité à d'autres distributions comme Fedora. Actuellement, les navigateurs pour Linux sont principalement basés sur le moteur Gecko de Mozilla ou WebKit. SRWare propose une alternative à Google Chrome avec une application articulée sur Chromium. Pour tester dès à présent Opera 24, rendez-vous sur cette page.
Commentaires