Firefox : Mozilla cède à la pression de WebKit

Ce n'est pas vraiment officiel mais WebKit est désormais devenu le moteur de rendu standard des navigateurs Web.

Le moteur de rendu WebKit est omniprésent et la fondation Mozilla a décidé de rendre son navigateur compatible afin d'assurer un meilleure affichage des pages Web. La sonnette d'alarme avait pourtant été tirée il y a plusieurs années.

Pour tester les propriétés de style CSS expérimentales, les éditeurs de navigateurs avaient pour habitude de préfixer ces dernières afin d'observer leurs implémentations. Ainsi le préfixe « -webkit- » permet la prise en charge d'une propriété au sein des navigateurs reposant sur le moteur WebKit tandis que « -moz- », « -ms- » et « -o- » feront fonctionner cette dernière au sein des navigateurs sous Gecko (Firefox), Internet Explorer et Opera (en version classique) si leurs éditeurs ont spécifié cet usage.

Le problème est double : d'une part, les développeurs Web n'enlèvent pas ces préfixes une fois la propriété validée par le groupe CSS du W3C, d'autre part, le plus souvent, ils ne prennent la peine que de spécifier les valeurs rattachées à WebKit. Il faut dire que le moteur de rendu est particulièrement populaire depuis l'avènement des smartphones puisqu'il est intégré au sein de Safari (OS X/ iOS), Google Chrome ou Opera (de dernière génération). Cependant, il en résulte des sites Internet d'emblée optimisés pour les navigateurs sur WebKit, au détriment de la concurrence.

webkit logo gb sq


Daniel Glazman, anciennement coprésident du groupe de travail CSS au sein du W3C avait prévenu des risques liés à ces pratiques. En février 2012, il affirmait ainsi : « il n'y a pas si longtemps, IE 6 était le navigateur dominant sur Internet. Techniquement parlant, le Web était plein de sites "optimisés-pour-IE6". Pour ce qui était des autres navigateurs... leurs utilisateurs n'avaient que leurs beaux yeux pour pleurer ».

En février 2013, Tristan Nitot, alors président de Mozilla Europe, affirmait que l'omniprésence de Webkit constituait « une situation délicate qui est contraire à la nature du Web ». Il ajoutait que la fondation Mozilla tentait également de convaincre les développeurs d'adopter de bonnes pratiques.

Pourtant, Daniel Holbert, développeur chez Mozilla, a récemment déclaré: « Une bonne partie du Web (et notamment le Web mobile) repose sur des propriétés et des fonctionnalités CSS préfixées pour WebKit. Nous aimerions vivre dans un monde où le contenu Web inclut systématiquement des propriétés standardisées ou a minima préfixées pour tous les éditeurs, mais malheureusement nous ne vivons pas dans ce monde ». Il ajoute ainsi que pour mieux trouver sa place dans notre Web, Firefox devra d'emblée intégrer les préfixes de -webkit- pour les propriétés CSS populaires.

Mais la fondation Mozilla n'est pas la seule à avoir cédé. En effet, l'éditeur Opera Software a intégré ces préfixes en 2012 avant d'opter pour un tout nouveau navigateur basé sur Chromium. Initialement basé sur Webkit, Chromium est aujourd'hui articulé sur un fork de WebKit baptisé Blink. De son côté, Microsoft avait lancé un appel aux développeurs pour qu'ils régularisent leur code et cessent de snober le moteur de rendu Trident. Pourtant, quelques années plus tard Microsoft a également ajouté ces préfixes spécifiques à WebKit pour assurer un meilleur affichage des sites sur Windows Phone.

Télécharger Mozilla Firefox pour Windows.
Modifié le 12/05/2016 à 12h40
Commentaires