le mercredi 27 septembre 2017

Fin du roaming : les données mobiles consommées en augmentation

La suppression des frais d'itinérance au sein de l'Union européenne a permis de doper la consommation de données mobiles. Un bilan dont se réjouit la Commission européenne.

Essor des données consommées grâce à la suppression du roaming


Depuis le 15 juin 2017, les frais d'itinérance ou roaming ont été supprimés au sein de l'Union européenne (UE) permettant à chacun d'utiliser son téléphone portable sans frais dans n'importe quel pays européen. Et d'après une enquête réalisée par la Commission européenne et publiée ce mardi 26 septembre 2017, le premier bilan de cette mesure est tout à fait satisfaisant puisque les données consommées sont en nette augmentation.

En effet, depuis le 15 juin 2017, la part de consommateurs utilisant autant de données en itinérance que lorsqu'ils sont dans leur pays de résidence a doublé, passant à 31 %. Par ailleurs, la Commission européenne estime qu'une « part importante » de la croissance des données consommées (qui auraient été multipliées jusqu'à 6 fois au cours de l'été 2017 par rapport à l'été 2016) « est imputable aux nouvelles règles en matière d'itinérance ».

Finroaming


Des consommateurs bien informés


Si les données consommées ont connu un tel essor, c'est en grande partie parce que les citoyens européens étaient bien informés de l'évolution de la réglementation. Ils sont ainsi 71 % à avoir connaissance de la suppression du roaming.

Un bilan positif dont se réjouit la Commission européenne, soucieuse d'établir un « marché unique digital ». « C'est un exemple d'amélioration concrète de la vie des citoyens apportée par l'UE. Cela fonctionne : les clients sont contents, la consommation augmente et la demande de services mobiles lors des déplacements dans l'UE est très élevée. Cela profite aussi bien aux consommateurs qu'aux opérateurs » note Mariya Gabriel, la Commissaire européenne au numérique.


Modifié le 27/09/2017 à 16h32
Commentaires