Espace membre :
flechePublicité

// Epson Expression Premium XP-700 : compacte et polyvalente

Partager ce dossier

Publié par Aurélien Audy le Mercredi 24 Octobre 2012

Epson Expression Premium XP-700

Annoncée à la Photokina cette année, la XP-700 fait partie de la nouvelle gamme d'imprimantes Expression lancée par Epson. Elle appartient à la catégorie des Premium, située en haut de l'échelon, devant les plus modestes références baptisées Home. Cette multifonction rassemble toutes les fonctionnalités mobiles et distantes proposées par le constructeur. Un bon successeur à la Stylus PX720WD ?

Epson XP700
Epson XP700 2


Présentation retour au sommaire


Epson XP700 13
L'Expression Premium XP-700 reprend l'apparence « cube aplati » de ses ainées PX720WD (et PX730WD) mais elle a subi une cure d'amincissement flagrante. Des 44,5 cm de largeur et 45,8 cm de profondeur sur les modèles précédents, il ne reste ici que 39 x 34,1 cm. La hauteur reste quasi inchangée (14,1 cm contre 15 cm précédemment), en revanche le poids a littéralement fondu, de 12,1 kg pour la PX720WD à 7,3 kg pour la XP-700 ! Cette réduction drastique de l'encombrement est sacrément bienvenue pour tous ceux qui disposent d'un espace réduit sur leur bureau. La finition reste toutefois de bon acabit, avec des plastiques relativement solides et bien assemblés. Epson décline sa multifonction en deux coloris, blanc et cette sorte de bleu marine de notre modèle de test.

Le constructeur a réussi à rendre son imprimante plus compacte en conservant ses spécificités (panneau de contrôle inclinable, tiroirs à papier et bac à impressions horizontaux qui rentrent intégralement dans la machine) et surtout en intégrant l'opulente cassette pour recto/verso dans son châssis. Le support à CD/DVD/BD n'est désormais plus un véritable tiroir à part entière, mais juste une languette logée sous l'imprimante qu'on utilise au besoin. A noter que le double tiroir peut tout de même accueillir 100 feuilles de papier A4 standard et 20 10x15 photo, simultanément. La sélection du tiroir approprié se fait via les pilotes, sans intervention manuelle. En revanche, l'accès au tiroir à 10x15 devient délicat lorsque le bac à impressions est sorti.

Epson XP700 18
Epson XP700 17
Epson XP700 15

La XP-700 a fondu comme neige au soleil, notamment grâce à la disparition de la casette externe de recto/verso, maintenant logée dans le châssis


Epson XP700 3
La XP-700 conserve en revanche le côté Transformers de la PX720WD, puisque c'est maintenant le panneau de contrôle et le bac à impressions qui sont motorisés : ils se déploient tous seuls quand on lance une impression, machine totalement repliée. Ca évite les bourrages que les utilisateurs peu attentifs pourraient obtenir en oubliant de relever le panneau par exemple (puisque le panneau fermé recouvre le bac d'impressions). Toutefois, la première impression est nécessairement ralentie (environ 8,5 s pour que le panneau se relève et le bac sorte). Et Epson n'a pas prévu de mécanisme pour refermer automatiquement son imprimante : il faut le faire à la main, ce qui produit une friction des rouages assez déplaisante.

Epson XP700 6
Epson XP700 7
Epson XP700 5

Les bacs à papier, la languette à supports optiques et le bac à impressions


Un bouton poussoir permet à l'imprimante de détecter que l'utilisateur vient d'ouvrir le couvercle du scanner : l'écran affiche alors les options de numérisation. Notez que la charnière du couvercle offre un débattement très léger peu propice à la numérisation de documents épais. Cela dit la souplesse du couvercle laisse un peu de marge de manœuvre.

Epson XP700 12
Epson XP700 29

Ce bouton va détecter que le couvercle du scanner est ouvert : ce choix apparaît alors à l'écran


Et quand on soulève l'intégralité du capot de l'imprimante, on découvre l'imposant chariot de 5 cartouches (cyan, magenta, jaune, noir pigmenté pour la bureautique et noir dilué pour la photo). Les cartouches intègrent une puce mais pas les têtes d'impressions, qui restent elles sur le chariot, non amovible (ou du moins pas simplement). Comme d'habitude, la référence est rappelée par un autocollant à l'intérieur de l'imprimante, et symbolisée par un animal (l'ours blanc pour les cartouches numéro 26 ou 26 XL de grande capacité).

Epson XP700 11
Epson XP700 10
Epson XP700 9

Chariot accueillant les cinq cartouches de la XP-700


En matière d'équipement, c'est presque aussi complet que sur la PX720WD. La XP-700 intègre en effet Wi-Fi, Ethernet, lecteur de cartes mémoire (avec Compact Flash), USB Pictbridge, impression recto-verso et sur support optique. Seul le Bluetooth a disparu, ce qui n'est pas si grave puisque le Wi-Fi peut fonctionner en ad hoc, c'est-à-dire en connexion directe avec un périphérique Wi-Fi, sans passer par un routeur.

Epson XP700 16
Epson XP700 8

Prises Ethernet et USB, lecteur de cartes mémoire et port PictBridge


Enfin, Epson à intégré une glissière à l'arrière de l'imprimante pour charger ponctuellement des documents spéciaux plus épais.

Epson XP700 14


Fonctionnalités retour au sommaire


La pièce maîtresse de l'Expression Premium XP-700, c'est son imposant panneau de contrôle (24 x 8 cm) avec écran tactile de 8,8 cm de diagonale. Des touches tactiles, résistives également, bordent l'afficheur (accueil, retour arrière, haut/bas, lancer l'impression ou support optique) toutefois l'essentiel de la navigation passe directement par l'écran, via une interface assez fluide et agréable.

Epson XP700 19
Epson XP700 27
Epson XP700 25
Epson XP700 20

La page d'accueil et différents écrans proposés par l'imprimante


Maintenant, si on retrouve les fonctionnalités habituelles (restauration d'images, pêlemêles, cartes de vœux, livre de coloriages…) directement dans le menu « Fonctions Suite » de l'imprimante, le gros du potentiel de la machine se trouve ailleurs… La XP-700 utilise la plateforme Epson Connect, un système qui lie l'imprimante à un serveur Epson en lui attribuant une adresse email en @print.epsonconnect.com. On peut surveiller et paramétrer son imprimante à distance mais surtout envoyer tous types de documents via email pour lancer une impression, depuis un ordinateur, une tablette, un smartphone ou n'importe quel périphérique connecté. Epson propose par ailleurs une application iPrint (sur iOS et Android) des plus complètes : impression de photos ou de documents contenus dans le terminal ou depuis des services de cloud, impression de pages Web, numérisation vers le terminal… La connexion peut se faire en Wi-Fi mais aussi via 3G, le smartphone envoyant alors le document ou la photo à l'adresse email de l'imprimante.

Image: 1/10 | Lancer le diaporama
 
 
 

Présentation des fonctionnalités de Epson Connect

Au coeur du système : un adresse email propre à l'imprimante. Les serveurs d'Epson se chargeront de redistribuer les courriers électroniques et leurs pièces jointes vers la multifonction

L'interface de gestion Espon Connect de l'imprimante, une fois paramétrée

Ici l'interface Web (via le navigateur), basée sur l'IP de l'imprimante

La page d'accueil de l'application iPrint

On choisit la photo à imprimer...

... et l'application propose tous les réglages disponibles en temps normal !

Y compris les outils d'entretien de la machine

Il est possible de puiser des documents depuis différents services de cloud

Ici par exemple, les Google Docs



Deux autres possibilités sont proposées par Epson : le Remote Print Driver et le Scan to cloud. La première fonction permet l'ajout simple de véritables pilotes d'impression (à télécharger) sur un ordinateur distant, la communication s'établissant via le serveur Epson (il faut donc renseigner l'adresse email de l'imprimante). Attention, cette fonction convient pour de la bureautique mais guère pour des photos puisque la mise en page n'est pas vraiment respectée (absence notamment de notion d'impression sans bord...). La seconde fonction, qui devrait plutôt s'appeler Scan to mail, envoie directement le fruit de la numérisation sur l'adresse email renseignée par vos soins, via l'interface de paramétrage d'Epson Connect. Enfin, l'imprimante est compatible Air Print et Google Cloud Print. Dommage que cette dernière fonction, encore en phase beta, ne profite pas d'une meilleure intégration des albums Web Picasa.

Epson Remote Print Driver 1
Epson Remote Print Driver 2
Epson soft8

Ajout de l'imprimante grâce au pilote d'impression distant et fonction Google Cloud Print


Est-ce que toutes ces fonctionnalités connectées apportent réellement un confort supplémentaire au quotidien ? Difficile d'en être convaincu… A-t-on besoin, quand on est un utilisateur non professionnel, de pouvoir imprimer des documents à distance (transformant sa multifonction en sorte de fax) ? Et si l'imprimante n'est pas allumée ou si personne n'est là pour réceptionner l'impression ? L'usage depuis le mobile est en revanche plus compréhensible et assez sympathique pour sortir quelques photos de temps en temps. Mais les différents paramétrages qu'il faut effectuer ne simplifient pas l'installation de la machine…

Côté pilotes traditionnels, Epson reste sur un schéma plus classique, avec un choix assez complet mais une interface toujours austère, comme si on était toujours sur Windows 95…

Image: 1/8 | Lancer le diaporama
 
 
 

Installation des pilotes

Pilotes 1

Pilotes 2

Pilotes 3

Pilotes 4

Pilotes 5

Pilotes 6

Pilotes 7



Vitesse et qualité retour au sommaire


La XP-700 se montre tout à fait prête à la tâche et exécute les travaux demandés rapidement. En impression noir et blanc, comptez 16 pages par minutes (ppm) en brouillon et encore 11,9 ppm en qualité normale. Mais aussi 10,1 copies par minute (cpm) en brouillon et toujours 8,1 cpm en qualité normale. En ajoutant de la couleur, la vitesse reste élevée en brouillon (14,9 ppm), un peu moins en qualité normale (6,3 ppm). La photocopie tient la cadence, avec 11,3 cpm en brouillon et 5,7 cpm en qualité standard. Le recto verso réalise entre 2,8 et 3,4 assemblages par minute en noir et blanc, selon la qualité.

Epson XP-700 performances


La performance en vitesse de pointe est d'autant plus significative que le brouillon est nettement plus détaillé que ce que produisait la PX720WD. Il y a toujours possibilité d'activer ou désactiver le mode rapide, mais ça ne change rien à la qualité d'image. L'impression est en revanche bel et bien plus lente sans… Derniers critères importants en bureautique où la XP-700 se démène assez bien : l'allumage en 30 s (38,6 s avec sortie du bac à impressions) et le temps de sortie de la première page en 14,5 s (pour un document mixte couleur en qualité normale).

Epson nb q brouillon rapide
Epson nb q brouillon
Epson nb q max

Rendu texte noir et blanc en qualité brouillon rapide, brouillon puis normale


Epson couleur q brouillon rapide
Epson couleur q brouillon
Epson couleur q max

Rendu couleur en qualité brouillon rapide, brouillon puis normale


Pas de surprise pour la partie photo, Epson reste fidèle à sa technologie Micro Piezo, avec 360 buses pour l'encre noire et 180 par couleur. La résolution maximum plafonne toujours à 5 760 x 1 440 DPI, avec une taille de goutte de 1,5 pl (picolitre). Seul Canon fait mieux, avec ses 9 600 x 2 400 DPI et 1 pl par goutte, mais la différence n'est pas perceptible à distance raisonnable d'observation des sorties. La colorimétrie est toujours aussi plaisante, avec des noirs denses et un bel éclat des teintes. Attention, ça n'est pas sur le papier Epson Premium glacé que nous avons obtenu les meilleurs résultats mais sur Ilford Premium Plus et HP Premium Plus, le papier Epson tendant à apporter une déviante magenta (bien visible dans les nuances de gris). Des résultats satisfaisants, même si avec cinq cartouches seulement, la XP-700 livre moins de nuances qu'une PX720WD à sept cartouches. Et que l'écart avec une Brother DCP-J925DW n'est pas si flagrant qu'il ne l'était entre la PX720WD et la DCP-J715W.

Les pilotes permettent toujours autant de réglages (profils colorimétriques Standard Epson, Couleurs vives, Adobe RGB, fonction PhotoEnhance, etc.) et les sorties sont produites à une vitesse assez conséquente. Entre 29,8 et 71 s pour un 10x15 cm (selon la qualité choisie) et 68 à 169 s pour un A4, le tout sans bord ! Enfin le scanner CIS, toujours en 2 400 x 4 800 DPI se montre rapide et relativement fidèle, même s'il apporte une teinte plus froide que voulue. Notez enfin que la XP-700 est des plus discrètes sur le plan sonore, surtout quand le mode silencieux est activé (les impressions sont alors plus lentes) mais aussi quand le mode est désactivé.

Photo Kodak 10 x 15 cm originale
Epson scan 10x15 from original
Epson scan 10x15

Photo originale Kodak (version numérique du Color Management Check-Up Kit de Color Confidence), tirage original scanné, puis 10x15 imprimé et scanné à 300 DPI


Photo Kodak A4 originale
Epson scan A4 from original
Epson scan A4

Photo originale Kodak (version numérique du Color Management Check-Up Kit de Color Confidence), tirage original scanné puis A4 imprimé et scanné à 300 DPI


Consommation et autonomie retour au sommaire


Epson a également fait des efforts sur la consommation électrique de sa nouvelle machine, puisque celle-ci e consomme plus que 26 watts au maximum, 6,1 watts au repos et 1,4 watt en veille. Le délai de veille est par ailleurs programmable.

Nous n'avons pas reconduit cette fois notre protocole de test de l'autonomie et du coût à la page puisque tous les constructeurs adoptent aujourd'hui la même norme ISO/IEC 24711. Pour les prix des cartouches, nous avons retenu ceux conseillés par les constructeurs. Il existe moins cher mais il faut commander plusieurs cartouches pour ne pas trop subir l'impact des frais de port. Et les constructeurs proposent également des packs mais là encore, c'est un cas particulier, trop aléatoire, qu'il n'est donc pas possible pour nous de prendre en compte. Quid de la XP-700 ? Avec des cartouches standard, le prix à la page reste assez élevé : 15,39 centimes d'euro pour un document mixte imprimé en qualité normale. Ce coût tombe à 11,47 centimes avec les cartouches XL. Le choix du camp sera vite fait !

Cout ? la page Epson 2


Conclusion retour au sommaire


Nous pourrions presque copier - coller la conclusion que nous formulions à l'égard de la PX720WD tant les similitudes avec cette XP700 sont fortes. Pour résumer, elle se situe à peine en dessous en termes de qualité et de vitesse d'impression (mais reste au-dessus de la plupart de ses concurrentes modernes), elle permet le même bon coût à la page avec cartouches XL, elle bénéficie d'un châssis nettement plus compact et elle offre plus de fonctionnalités encore avec tout un panel d'usages Web et distants. Maintenant, elle aussi vaut 179 € (prix public). Et l'aspect connecté rend l'installation un peu plus laborieuse, ce qui ne sera pas du goût de tous. Enfin, si on admet que l'intrusion du cloud dans nos imprimantes est pertinente, on aurait aimé qu'elle soit mieux opérée. Par exemple en intégrant directement des services comme Picasa, Flikr ou Dropbox au sein des menus de l'imprimante. Mais la XP-700 reste une des meilleures imprimantes multifonctions du moment.

Les plus

  • Bonne qualité photo / panneau tactile
  • Imprimante rapide / Equipement
  • Appli iPrint / faible encombrement
  • Coûts à la page avec cartouche XL

Les moins

  • Paramétrages Web un brin fastidieux
  • Panneau motorisé que dans un sens
  • Bac 10x15 difficile d'accès
  • Pas d'appli Cloud directement intégrée

Epson Expression Premium XP-700

Imprimante multifonction

Très bon

  • Qualité photo
  • Rapidité
  • Fonctionnalités
  • Coût à la page

    // Imprimante : Dossiers relatifs

    Vous aimerez aussi

    Article du Mercredi 24 Octobre 2012 par Aurélien Audy

    Envoyer par mail Envoyer par mail
    à partir de
    129,99 €
    à partir de
    250,46 €
    à partir de
    170,39 €
    à partir de
    61,98 €
    Chargement des commentaires...
    ( les afficher maintenant )

    flechePublicité

    Les bons plans !

    Partenaire Clubic.com

    Top logiciels FPS

    Urban Terror
    Urban Terror : Excellent FPS tactique, multijoueurs, gratuit et multiplateforme basé sur Quake III Arena !
    Nexuiz
    Nexuiz : FPS multijoueur et gratuit !
    Openarena
    FPS libre basé sur le code de Quake 3
    Warsow
    Warsow : le FPS ultra-rapide et coloré passe en version 1.0 !
    Alien Arena 2011
    FPS multijoueur dans la lignée de Unreal Tournament
    Tremulous
    FPS multijoueur mâtiné de stratégie
    flechePublicité

    BE GEEK ! Avec Clubic Logo

    flechePublicité