le mardi 05 janvier 2016

Electronique grand public : 880 milliards d'euros seront dépensés en 2016

Les dépenses mondiales en produits d'électronique grand public devraient reculer de 2% cette année, plombées entre autre par la force du Dollar et les effets secondaires du ralentissement chinois, selon des estimations publiées lundi avant l'ouverture du CES, salon annuel du secteur à Las Vegas.

Cette année, les consommateurs du monde entier devraient dépenser environ 950 milliards de dollars - soit 882 milliards d'euros - dans des smartphones, tablettes, téléviseurs, ordinateurs, appareils photos et autres jeux vidéos, ont évalué l'Association américaine des technologies grand public (CTA) et la société de recherche GfK.

Le marché global de l'électronique grand public affiche ainsi un léger recul par rapport à l'an dernier : ces dépenses avaient atteint 969 milliards de dollars (-8%), ou 900 milliards d'euros.

Steve Koenig, un analyste de la CTA, a souligné lors d'une conférence de presse que le « dollar, très fort, » pesait sur les conversions des sommes dépensées à l'étranger. En termes d'unités, les ventes devraient en effet être « plutôt stables » cette année, a-t-il ainsi relevé.

Les prévisions sont aussi affectées par le ralentissement de la croissance en Chine, et par effet de ricochet, d'autres régions du monde, de même que par la baisse des prix de certains produits stars, à commencer par les smartphones, qui devraient se vendre en moyenne à 283 dollars cette année (-7%).

Globalement, « les smartphones restent les moteurs » du marché : ils devraient encore représenter 40% des dépenses cette année (353 milliards d'euros), en dépit d'une croissance qui ralentit (le nombre d'unités vendues a augmenté de moins de 10% pour la première fois l'an dernier).

puce ban

En ajoutant les tablettes et les ordinateurs portables, trois types d'écrans mobiles devraient représenter 58% des dépenses mondiales cette année (511 milliards d'euros). Mais Steve Koenig se demande combien de temps ce « triumvirat » survivra, notant que les tablettes risquent de se retrouver étranglées entre les ordinateurs portables convertibles, proposés par de plus en plus de fabricants, et des smartphones de plus en plus grands. Les tablettes pourraient en conséquence présenter moins d'utilité pour les consommateurs, qui ont déjà commencé à attendre plus longtemps pour les remplacer.

La CTA est l'organisatrice du salon CES, qui ouvre officiellement ses portes mercredi et devrait mettre en valeur des catégories naissantes susceptibles de représenter « la prochaine vague de croissance » après le mobile, comme les accessoires vestimentaires connectés (wearables), les drones et objets connectés, ou encore, la réalité virtuelle ou augmentée.
Modifié le 05/01/2016 à 15h22
Commentaires