le jeudi 08 septembre 2016

L'Angleterre voudrait elle aussi son Hyperloop

L'Angleterre rejoint la liste des pays européens désireux de s'équiper d'une ligne Hyperloop. Le projet pourrait relier Londres à Manchester en à peine 18 minutes.

Le moyen de transport futuriste imaginé par Elon Musk continue de faire des émules en Europe. Le Royaume-Uni est le dernier pays en date à s'être rapproché des entreprises Hyperloop One et Hyperloop Transportation Technologies en vue de développer un projet visant à relier les villes de Londres et Manchester avec des navettes capables de circuler à près de 1000 km/h dans des tubes sous pression.

Résultat, les deux villes, séparées par 336 km de distance, pourraient être reliées en 18 minutes. Le gouvernement britannique ne souhaiterait pas s'arrêter là, l'objectif visé étant de relier le nord et le sud du pays.

Hyperloop

Le projet n'est encore qu'à un stade très précoce, puisque les premiers Hyperloop n'en sont encore qu'au stade de prototypes et sont actuellement testés dans des lieux isolés, comme le désert du Nevada. Mais la multiplication des initiatives dans des pays comme la Russie, la Chine ou la Slovaquie permet de mettre en avant l'intérêt du procéder auprès d'une liste de pays qui ne cesse de s'étoffer. Et à ceux qui trouvent ce type de projet improbable ou impossible, Ed Cox, l'un des partisans de la démarche en charge du développement de l'activité au nord de l'Angleterre, répond « Certains peuvent se moquer, mais des idées comme le tunnel sous la Manche ont aussi été tournés en dérision avant de se réaliser. » Pour savoir si Hyperloop est dans le même cas de figure, il va falloir patienter de longues années...

Hyperloop : les premières photos du chantier
Modifié le 09/09/2016 à 09h58
Commentaires