le mercredi 16 mai 2012

Etude : Google+ snobé par les internautes ?

google+ logo
Le réseau communautaire Google+ est-il un fiasco ou véritablement utilisé par les internautes ? Une nouvelle étude s'est penchée sur la question.

Le mois dernier, le service Google+ recevait une mise à jour majeure de son interface. La firme de Mountain View expliquait alors que le service regroupait 170 millions d'utilisateurs. Ces dernier seraient-ils pour autant actifs ? Si l'on se base sur une étude menée en février par Comscore, l'internaute ne passerait en moyenne que 3 minutes par mois sur le réseau contre 405 minutes pour Facebook. Pourtant Google veut y croire et immisce les fonctionnalités de Google+ sur l'ensemble de ses services au point d'en faire le coeur même de sa stratégie.

Les analystes du cabinet RJMetrics ont entrepris d'analyser le flux de mise à jour de 40 000 utilisateurs de Google+. Après avoir téléchargé l'intégralité de leurs données, ils ont découvert que seul un tiers d'entre eux avaient publié des messages publics (RJMetrics n'a bien entendu pas eu accès aux éventuelles publications privées). L'analyse d'une base de 70 000 publications révèle qu'une sur deux reçoit un commentaire. 77% des mises à jour obtiennent la marque « +1 » et 17% sont partagées.

Par ailleurs 30% des internautes ayant effectué une mise à jour publique ne mettent plus à jour leur profil. Cela signifierait donc qu'un tiers de ces 40 000 internautes ont essayé au moins une fois le service avant de le délaisser. « Même après avoir rédigé 5 billets, il reste 15% de chances que l'utilisateur ne mette plus à jour son profil », est-il ainsi expliqué. Enfin pour les internautes dont le flux est accessible au public, il y aurait en moyenne 12 jours entre chaque publication.

Le réseau Google+ saura-t-il finalement s'imposer sur le marché face à Facebook et Twitter ? Un peu plus d'un an après son lancement, l'adoption reste donc minime.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )