le samedi 25 novembre 2017

KFC vend une cage pour se couper d’Internet

Le fast-food spécialisé dans le pilon de poulet enrichi en graisses saturées propose, sur sa boutique en ligne, un improbable Internet Escape Pod, qui est en fait une cage de Faraday permettant de se couper des réseaux sans fil. L'indispensable hutte de survie pour échapper aux assauts publicitaires à l'approche du Cyber Monday.

Le design prévoit tout de même une entrée suffisamment grande pour faire entrer dans le pod un bucket de poulet frit.

J'ai plus de réseau


Aux Etats-Unis, il est de bon ton de se plaindre que le Net envahit trop nos vies. La déconnexion est à la mode, et le business des cures de désintoxication digitale tourne à plein. Surfant sur la vague, le célèbre "dealer" de poulets aux hormones KFC vous propose d'oublier Internet le temps d'un séjour dans son Internet Escape Pod.

Cette tente de salon est en fait une cage de Faraday constituant une bulle vous coupant des ondes électromagnétiques. En clair, elle est capable de bloquer toutes les connexions entrantes sur votre smartphone : plus de réseau, plus de 4G, vous voilà prêt à passer un moment authentique en compagnie des trois êtres humains qu'il vous prendrait l'envie de convier dans votre ilôt de sérénité.

01f4000008770862-photo-kfc-internet-pod.jpg


Préparez les billets


La tente est par ailleurs surmontée d'un colonel Sanders, la mascotte de KFC, dont les bras à rallonge façon Elasticman enserre la toile de leur étreinte protectrice. La partie tente est réalisée en acier inoxydable ; le Colonel, lui, est fait de mousse haute densité. Le tout est garanti 100 % made in USA.

Belle facture, retour à une vie simple : tout cela justifie sans doute le prix arrêté par KFC pour sa merveille : 10.000 dollars ! Rien que ça. Et c'est pourtant une fleur que vous consent KFC qui, dans son argumentaire, raconte avoir envisagé d'en fixer le montant à 96.485 dollars. Et 34 cents. Mais à l'heure où une toile de peinture se vend 450 millions de dollars, la rareté vaut bien toutes les extravagances tarifaires : cette merveille low-tech qu'est l'Internet Escape Pod est un exemplaire unique. A saisir donc, parole de Colonel Sanders. Ou pas.

Modifié le 13/02/2018 à 17h38
Commentaires