le lundi 04 septembre 2017

KFC se lance dans le paiement par reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale est la prochaine grande évolution dans le domaine de la biométrie : Samsung l'a intégrée à son Galaxy S9 avec un succès très mitigé mais, surtout, les rumeurs sur le prochain iPhone 8 d'Apple laissent entendre qu'elle remplacera le plus classique lecteur d'empreintes. En Chine, ce système permet déjà de payer son repas dans un fast-food.

Le géant KFC a lancé le premier système de paiement de ce type dans un de ses restaurants. Une « première mondiale » qui offre un avant-goût du futur.

Yum (KFC) s'associe à Alipay dans la reconnaissance faciale


C'est l'entreprise chinoise Yum, qui détient KFC, qui a lancé le tout premier système de paiement par reconnaissance faciale. Il se trouve dans un des restaurants de la chaîne du Colonel Sander à Hangzou, dans l'Est de la Chine. Ce système est surtout une phase de test pour voir si, dans le futur, le paiement par reconnaissance faciale pourrait être déployé à grande échelle.

Pour ce faire, KFC s'est associée à Alipay, le système de paiement d'Alibaba, l'Amazon chinois. Une collaboration qui est avant tout pratique : non seulement Alipay développe la reconnaissance faciale, mais le géant a une base de données d'utilisateurs de plus de 500 millions de personnes. Le potentiel de cette collaboration est donc gigantesque.




Un système sécurisé par un scanner 3D


Le principe est en soit simple : un utilisateur d'AliPay qui a sa photo enregistrée dans la base de données du système de paiement peut commander et payer simplement en se montrant devant le scanner. Ce dernier évite l'écueil du scanner du Galaxy S8 : il est 3D, ce qui empêche l'usurpation d'identité via une simple photo. Il scanne plus de 600 fonctions faciales pour être certain que la personne en face de la caméra est réellement la même que celle enregistrée sur AliPay.

Une fois reconnu, le client n'a plus qu'à retirer sa commande, la somme sera directement débitée de son compte AliPay.

Modifié le 04/09/2017 à 10h24
Commentaires