Les jeux vidéo les plus attendus de 2021

07 janvier 2021 à 12h01
18

Sur fond de pandémie mondiale, la pénurie de Xbox Series et PlayStation 5, en parallèle de celle des composants PC de pointe, empêchent pour le moment le jeu vidéo de demain de s’inviter dans tous les foyers.

Les premiers jeux ne semblent qui plus est pas tirer complètement parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies en place, et on espère être davantage ébloui l’année prochaine par les prouesses graphiques des jeux sur PC et consoles. La technique ne fait évidemment pas tout : on peut également compter sur la créativité des développeurs du monde entier pour faire briller un média toujours plus populaire et rassembleur. Voici une sélection des jeux vidéo les plus attendus de 2021.

Back 4 Blood

Plateformes : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S

Date de sortie prévue : 22 juin 2021

Depuis la sortie du deuxième épisode en 2009, Valve s’est endormi sur la licence Left 4 Dead. Depuis, le shooter coopératif à la sauce zombie s’est perdu dans les limbes du licencing avec OVERKILL's The Walking Dead et World War Z pour des succès – ludiques, critiques ou publics – assez divers. Essoré par le tourbillon Evolve dont le concept n’a pas réussi à masquer la faiblesse du contenu (et l’opportunisme de son modèle économique), Turtle Rock Studios revient à ses premières amours avec Back 4 Blood.

Un Left 4 Dead 3 qui ne dit pas son nom, mais dont le concept reste à peu près inchangé : quatre joueurs se rendent d’un point A à un point B en dézinguant des tas de zombies et infectés spéciaux sur leur passage, non sans lâcher quelques one-liners badass en chemin. Quelques nouveautés sont au programme, comme la possibilité de viser avec ses armes en iron-sight (2021, on vous dit !), un système de hub encore bien mystérieux et le sempiternel plus : de zombies différents, de héros, d’armes, de niveaux… Le feeling arcade des combats et l’exubérance propre aux jeux Turtle Rock devraient être de retour le 22 juin 2021, et on attend ça avec grande impatience !

  • Dans le meilleur des cas : 2009 all over again, on relance en boucle la « petite dernière, avant d’aller au lit »
  • Dans le pire des cas : on s’amuse un week-end et quelques soirées, et on range ça au fond de sa liste Steam, à côté de L4D2 pour ne pas l'oublier.
  • Conclusion hâtive : nuits blanches entre potes sur 10

Vampire The Masquerade: Bloodlines 2

Plateformes : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S, 2021

Date de sortie prévue : fin 2021

Ce n'est pas une nouvelle licence, mais la sortie plutôt lointaine de son premier volet (2004) nous autorise à le placer dans cette catégorie. Les premiers retours de la presse et son développement visiblement chaotique incitent à la prudence. Pourtant, la suite du RPG vampirique culte garde nos faveurs grâce à son concept imparable : des choix multiples pertinents dans un scénario profond, un mélange infiltration/action bien dosé en plus d’une ambiance victorienne sombre et délétère savamment distillée dans des environnements modernes.

Paradox Interactive devrait logiquement faire essayer son jeu à la presse dans le courant de l’année : l’occasion de surveiller particulièrement sa finition et ses combats (les gros défauts du premier volet), voire de s’assurer que la fenêtre de sortie plutôt éloignée est tenable.

  • Dans le meilleur des cas : GOTY 2021.
  • Dans le pire des cas : le jeu est cassé de tous les côtés, et nos espoirs noyés dans une mare de sang impropre à la consommation.
  • Conclusion hâtive : entretien avec un vampire panneau de signalisation sur 10

Deathloop

Plateformes : PC, PS5

Date de sortie prévue : 21 mai 2021

Le premier jeu de Bethesda sous le giron de Microsoft sera
finalement… une exclusivité PlayStation 5 ! Bon, ce n’est pas tout à fait
exact, puisque le rachat de Zenimax (pour 7,5 milliards de dollars) ne devrait entrer en vigueur qu’au deuxième trimestre de l’année fiscale 2021-2022, mais l’anecdote est trop belle pour s’embarrasser d’ennuyeux faits financiers.

Deathloop, des lyonnais d’Arkane Studios, va néanmoins honorer son année d’exclusivité chez Sony, en parallèle de sa sortie sur PC, avant d’intégrer le Game Pass de Microsoft. Le FPS iconoclaste promet des affrontements bigarrés, un level design tortueux, une ambiance incroyable doublée d’une direction artistique bien trempée comme Arkane (Dishonored, Prey 2017) les maîtrise si bien en plus d’un concept curieux, qui entend brouiller les pistes entre jeu solo et multijoueur. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.

  • Dans le meilleur des cas : et si j’enchaîne ce pouvoir avec ce flingue, est-ce que je peux tuer ces trois ennemis en moins de deux secondes ? Ah ouais, ça marche aussi !
  • Dans le pire des cas : les gunfights sont un peu mous, l’infiltration totale impossible et les joueurs humains toxiques. La boucle est débouclée, en somme.
  • Conclusion hâtive : F5-F9 sur 10

GhostWire: Tokyo

Plateformes : PC, PS5

Date de sortie prévue : 2021

Le studio japonais Tango Gameworks est également concerné
par le rachat de Zenimax par Microsoft, acté en septembre dernier. Dans le même cas que son grand frère Deathloop, GhostWire: Tokyo tiendra sa promesse d’exclusivité sur PlayStation 5 avant de rentrer au bercail, sur Xbox Series en 2022.

La légende Shinji Mikami (Resident Evil 1 et 4, God Hand, Vanquish, The Evil Within) est le Producteur Exécutif de ce FPS horrifique punchy très orienté vers le corps à corps. Si la vue à la première personne n’a jamais été le meilleur terrain de jeu pour le close-combat, on attend surtout le jeu pour son ambiance mystique et ses créatures spectrales ébouriffantes.

  • Dans le meilleur des cas : on s’entraîne à faire jaillir du feu ou des boules d’énergie de ses mains devant un miroir, comme il y a trente ans après Dragon Ball.
  • Dans le pire des cas : ivre, il croyait qu’un studio japonais pouvait sortir un jeu d’action nerveux à la première personne de qualité.
  • Conclusion hâtive : chelou sur 10

Hood : Outlaws & Legends

Plateformes : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S

Date de sortie prévue : 10 Mai 2021

Pour le compte de Focus Interactive, Sumo Digital transpose
le concept de braquage multijoueur de Payday 2 au moyen-âge, et c’est plutôt sexy. On troque les emblématiques masques chers à Overkill Software pour des peaux de bêtes, des arcs et des hallebardes mais l’idée reste la même : déjouer les défenses de l’ennemi pour lui subtiliser un bien le plus discrètement possible, et transformer tout ce petit monde en pâté pour dragon une fois l’alerte donnée.

Si le suivi est aussi exemplaire que Payday, les braquages aussi variés et malins et l’action aussi furieuse, on pourrait tenir l’apéro parfait en attendant Back 4 Blood et le serpent de mer Payday 3, dont le développement est dans les limbes depuis son annonce en 2016.

  • Dans le meilleur des cas : le Seigneur des Anneaux rencontre Ocean’s Eleven
  • Dans le pire des cas : hey mais je crois qu’ils ont ajouté des nouveaux braquages à Payday 2 !
  • Conclusion hâtive : entre 6 et 8 sur 10

The Medium

Plateformes : PC, Xbox X/S

Date de sortie prévue : 28 janvier 2021

Les polonais hyperactifs de Bloober Team (Layers of Fear, Observer, Blair Witch) sont à la baguette de cette nouvelle petite dinguerie horrifique à la Silent Hill, dont ils louent d’ailleurs les services du sound designer attitré Akira Yamaoka. Dans The Medium, Marianne arpente deux mondes simultanément rendus en temps réel en quête de réponses, dans ce qui ressemble à un jeu d’aventure à ambiance plutôt classique dans le fond.

Inspiré par les travaux du plasticien Zdzisław Beksiński, le monde des esprits se veut torturé et organique pour une plongée vers le mystique que l’on espère vertigineuse. Attention à ne pas trop en attendre d’une des premières grosses exclusivités Xbox : The Medium a été annoncé en 2012, et le projet n’a pu être mené à bien compte tenu des ressources technologiques disponibles à l’époque. Gageons que Bloober Team aura également su dépoussiérer le gameplay de son jeu.

  • Dans le meilleur des cas : la Pologne, ça vous cogne.
  • Dans le pire des cas : cinq heures d’ennui poli, 2012 n'était pas une si mauvaise idée finalement.
  • Conclusion hâtive : sueurs froides sur 10

Kena : Bridge of Spirit

Plateformes : PC, PS4, PS5

Date de sortie prévue : début 2021

Petite révélation de la conférence Future of Gaming organisée par Sony en juin dernier, Kena regroupe tous les ingrédients du bon petit jeu familial feel good : une jeune héroïne intrépide, de petites créatures mignonnes, des pouvoirs magiques impressionnants, un univers coloré et mystérieux doublé d’une réalisation aguicheuse.

Le jeu reprend la sempiternelle rengaine action/aventure/plateforme et l’agrémente d’un supplément d’âme palpable après seulement quelques séquences de gameplay. On jugera l’entièreté du jeu sur la variété de son gameplay, l’intérêt de sa ou ses quêtes et l’inventivité de son univers, mais tous les voyants ou presque sont au vert pour le moment !

  • Dans le meilleur des cas : la PS5 tient son Zelda !
  • Dans le pire des cas : la PS5 tient son Kya: Dark Lineage
  • Conclusion hâtive : choupi sur 10

Crimson Desert (PC) – Fin 2021

Plateforme : PC

Date de sortie prévue : fin 2021

Entre Skyrim, Assassin’s Creed, God of War, Dark Souls, Lair(on peut chevaucher un dragon), Monster Hunter et Stronghold (on peut assiéger des forteresses), on frise l’indigestion de concepts et de mécaniques, et on se demande bien comment Pearl Abyss va réussir à faire tenir tout ça dans un seul et même jeu. Si l’on ajoute que Crimson Desert était à la base un MMO, devenu jeu d’action/aventure coopératif en monde ouvert, ce pot-pourri ludique à plutôt de quoi inquiéter.

Mais à cœur vaillant rien d’impossible ; les jolis panoramas et le gameplay musclé sont suffisamment tape  à l’œil pour qu’on s’intéresse au prochain titre des développeurs de l’étonnant Black Desert Online.

  • Dans le meilleur des cas : Crimson Desert impose son monde ouvert fun et généreux, et le suivi exemplaire des développeurs lui assure une excellente longévité.
  • Dans le pire des cas : à vouloir tout faire, Crimson Desert ne propose rien de réellement original ou saisissant, et tombe irrémédiablement dans l’oubli. Qui se souvient de Too Human ?
  • Conclusion hâtive : repoussé à 2022 sur 10

Humankind

Plateformes : PC, Stadia

Date de sortie prévue : 22 Avril 2021

Après Endless Space et Endless Legend, les franciliens d’Amplitude s’attaquent à Civilization avec un nouveau 4X alléchant. Humankind vous invite à créer votre propre civilisation et à la faire évoluer dans le temps tout en changeant de faction à chaque ère. Construction, moral du peuple, diplomatie, commerce, combats : vous êtes le chef suprême de ce peuple dont les influences se multiplieront avec le temps pour des résultats que l’on espère cohérents et variés. Comme d’habitude avec le studio de SEGA, le développement est transparent, les avancées concrètes et le suivi très sérieux. Idéal pour les joueurs et joueuses qui aiment se prendre pour dieu.

  • Dans le meilleur des cas : le jeu est très bon, bien fini et offre des centaines d’heures à plisser les yeux sur de petits tableaux bourrés d’informations.
  • Dans le pire des cas : le jeu est bon, bien fini et offre des centaines d’heures à plisser les yeux sur de petits tableaux bourrés d’informations.
  • Conclusion hâtive : 8 sur 10 (par Nerces)

Hogwarts Legacy : l’Héritage de Poudlard

Plateformes : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X|S

Date de sortie prévue : 2021

Warner n’a sorti que trois jeux Harry Potter en près de dix ans : deux sur mobile et un sur Kinect. Loin de l’hyperactivité d’Electronic Arts (11 jeux entre 2001 et 2011), le géant des médias caresse les fans dans le sens du poil avec Hogwarts Legacy, qui suit le cursus mouvementé d’un apprenti sorcier créé et incarné par le joueur dans les années 1800. Un jeu de rôle et d’aventure en monde ouvert rempli de sortilège, potions, monstres, cours et examens, l’école de Poudlard entièrement modélisée, tous les clins d’œil possibles à l’univers de J.K Rowling…

Le studio Avalanche semble avoir toute la confiance de Warner après les trois Disney Infinity, ce qui est plutôt bon signe pour ce projet de grande ampleur destiné à faire briller la licence Harry Potter, toujours aussi puissante chez les jeunes adultes voire au-delà.

  • Dans le meilleur des cas : « Wingardium Leviosa » ! Les fans sont en transe et créent des sorciers en boucle pour explorer – et fact checker – le moindre recoin de Poudlard. Trois DLC voient le jour par an, dont un centré sur le Quidditch.
  • Dans le pire des cas : encore un jeu à licence bâclé, rien de très alarmant en somme.
  • Conclusion hâtive : Canis Canem Edit / 10

De la suite dans les idées

L’année 2021 ne se résumera certainement pas à cette poignée de nouvelles licences prometteuses. Les suites occupent stratégiquement le calendrier des sorties, comme à l’accoutumée.

Ainsi, difficile de faire l’impasse sur Hitman 3 après deux épisodes de haut vol signés IO Interactive, d’autant que les danois assassineront la concurrence dès le 20 janvier prochain. Les amateurs de RPG sur Switch peuvent garder un œil sur Bravely Default 2, qui sortira une semaine plus tard pour faire suite aux deux épisodes déjà disponibles sur 3DS, avant que Shin Megami Tensei V et NEO: The World Ends With You ne lui damnent le pion plus tard dans l’année.

Coté pan-pan-boum-boum, Ubisoft s’attaque aux républiques bananières avec Far Cry 6 (mais toujours rien de politique, rassurez-vous !), Microsoft joue gros avec Halo Infinite et Warner fait mourir Batman dans Gotham Knights. Le quota de bon gros défouloirs arcade déjantés sera assuré par Babylon’s Fall, No More Heroes 3, Chivalry 2 ou encore Shadow Warrior 3.

Pour se mettre gaiement sur la tronche, on met une pièce sur Windjammers 2 et Guilty Gear Strive. De son côté, Capcom devrait rassasier les amateurs de frissons avec Resident Evil 8: Village.

Mais aussi pas mal de nouvelles choses à découvrir

On gardera évidemment un œil sur Hollow Knight: Silksong après un premier épisode d’anthologie, mais également sur l’intrigant Stray, où l’on incarne un chat dans de sublimes décors cyberpunk.

Du côté des bizarreries venues d’ailleurs, le FPS foutraque russe Atomic Heart et la très étrange simulation de vie extraterrestre The Eternal Cylinder, développée par les chiliens de la ACE Team (Zeno Clash, Rock of Ages), se posent là.

Microsoft et Sony se battront à coups d’exclusivité, le premier avec le jeu d’aventure indépendant 12 Minutes et son intrigante boucle temporelle dans un appartement vu du dessus, le second avec le shooter roguelite Returnal, du très sûr studio finlandais Housemarque. Microsoft a Scorn et ses décors organiques répugnants, Sony proposera Ratchet & Clank Rift Apart et ses transitions incroyablement fluides entre plusieurs univers.

Nintendo leur damera de toute façon le pion côté ventes avec Monster Hunter: Rise sur Nintendo Switch, fort du succès de l’épisode World sorti en 2018 sur les autres supports.

D’après IGN, The Ascent est le fils caché de Diablo et Judge Dredd, alors pourquoi ne pas y jeter un œil à sa sortie en fin d’année. On ne ratera par contre Weird West sous aucun prétexte, puisqu’il s’agit du premier jeu de Raphaël Colantonio depuis son départ d’Arkane : un immersive-sim en vue trois quart dans un univers far-west particulièrement sombre et torturé, chez Devolver Digital.

Ceux qui souhaitent laisser une chance à Josef Fares ne manqueront pas de s’intéresser à It Takes Two, son nouveau jeu coopératif après l’excellent Brother: A Tale of Two Sons et le moins excellent A Way Out.

De l’infiltration avec Lord of the Ring: Gollum, du RPG japonais qui tabasse avec Scarlet Nexus, de l’exploration stylée avec Sable, des vampires au far-west dans Evil West, du walking sim horrifique avec Martha is Dead, du hack’n slash posé en coop avec Kingdom of Night, du shooter galactique avec Chorus et de l'aventure/action choupi avec Eastward… Il y en aura pour tous les goûts en 2021.

Sable et sa direction artistique inimitable devraient animer l'année 2021 côté indé

Le doute est permis

  • Skull & Bones : annoncé il y a déjà trop longtemps, le jeu de pirates d’Ubisoft semble avoir perdu la boussole et s’être échoué sur les récifs les plus dangereux du monde connu : ceux de l’oubli.
  • New World : le MMO grandiloquent d’Amazon Games Studios semble être un gigantesque fourretout boursoufflé que les millions du géant américain auront du mal à faire ressembler à un met exquis. World of Warpresque.
  • Outriders : le shooter de People Can Fly sort le 2 février 2021. Il n’a pas l’air terrible du tout, mais au moins on n’aura pas à attendre bien longtemps pour vérifier notre intuition.
  • Tom Clancy's Rainbow Six Quarantine : Ubisoft surfe sur le succès mérité de Rainbow Six Siege avec ce qui ressemble à un gros mode Zombie de Call of Duty, mais avec encore moins de sensations de combat. Pourquoi diable les créatures ont-elles des piques dans le dos ? Pourquoi la mécanique de destruction du décor paraît si anecdotique dans un jeu d’arcade coopératif à trois joueurs alors qu’elle fait tout le sel des affrontements tactiques en versus ? Trop de questions, une seule réponse : jetez un œil à GTFO et Deep Rock Galactic si le genre vous intéresse.

Ils ne sortiront probablement pas en 2021, mais on en parle quand même pour le référencement

Aloy et les dinosaures mécaniques seront bien de retour, mais quand ?
  • Horizon Forbidden West : si Forbidden West sort cette année, c’est qu’il aura un fort goût d’extension camouflée à plein tarif, façon Miles Morales. On espère donc logiquement qu’il ne sortira pas cette année.
  • God of War Ragnarok : on n’a encore rien vu du jeu, et Santa Monica Studios aime prendre son temps. Circulez, y’a rien à voir du prochain God of War en 2021 à part un nouveau teaser à l’E3. Sans doute un gros plan de Kratos, et ses milliards de polygones de haine.
  • Diablo IV : travaillant d’arrache-pied sur un Diablo mobile que tout le monde taille mais qui va cartonner, Blizzard ne va pas se presser pour le prochain épisode canonique de son hack’n slash. Rendez-vous est pris en 2022… pour les premiers screenshots.
  • Zelda Breath of the Wild 2 : Nintendo n’est pas pressé, sa console cartonne toujours malgré des contrôleurs défectueux et un agenda plutôt clairsemé. Big N dégainera son Zelda en cas d’urgence, donc pas tout de suite.
  • The Elder Scrolls VI : on n’y croit pas une seule seconde.
  • Star Citizen : trop facile, celle-là.
Modifié le 15/01/2021 à 17h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
18
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des bons plans et promos high-tech
Soldes 2021 : les meilleurs bons plans et promos high-tech en DIRECT
Auto Chess va disposer d'un spin-off MOBA... alors qu'il est lui-même un mod de DOTA 2
Kodi 19.x
Déjà arrêté en Europe, LG pourrait abandonner le smartphone dans le monde entier
Lisa Su, P.-D.G. d'AMD, est ravie de la très forte demande de PS5 et Xbox Series
Vous pouvez utiliser l'overlay de Discord en jeu
Brave est le premier navigateur à intégrer nativement IFPS, le HTTP pair-à-pair du futur
Plus de 30% de réduction sur cette caméra Xiaomi Mi Home Camera pour les Soldes Cdiscount
Soldes Boulanger : l'excellent aspirateur iRobot Roomba 675 à moins de 200€
Haut de page