Test Battletoads : retour gagnant pour les crapauds mutants ?

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
20 août 2020 à 17h01
2
5

Il y a quelques jours à peine, on revenait dans NEO.Classics sur la belle époque RARE, quand le studio enchaînait les chef d’œuvre sur les consoles Nintendo, et (un peu) sur Xbox. En ce mois d’août 2020, c’est justement une licence phare des années 90, signée RARE, qui est de retour : Battletoads. Evidemment, le jeu est exclusif à l’écosystème Microsoft, et ce nouveau Battletoads est donc disponible uniquement sur Xbox One et Windows. Mais les joueurs Microsoft ont-ils vraiment de quoi se réjouir avec cette nouvelle exclusivité ? Pas sûr…

La saga Battletoads est de retour !

Avec ce nouveau Battletoads, le (vieux) gamer s’attend évidemment à retrouver ce beat’em all si emblématique de l’époque 8/16 bits. Alors que Streets of Rage 4 a signé un retour bluffant en avril dernier, on était en droit d’espérer un retour gagnant pour les célèbres crapauds mutants de notre enfance.

Ainsi, en 2020, on retrouve Rash, Zitz et Pimple, dans un tout nouveau beat’em all jouable jusqu’à 3 en simultané (en local seulement), avec des heures de fun en perspective, du bourre-pif à foison et une vraie bonne tranche de rigolade "comme avant". Enfin ça, c’est ce que je pensais avant de lancer ce nouveau Battletoads…

En effet, si le démarrage de ce Battletoads est plutôt fidèle à la série, à savoir un beat’em all, on peste rapidement face à un jeu très segmenté, avec des combats de type « arène ». Chaque batracien dispose d’un panel de caractéristiques, et il est tout à fait possible de switcher de l’un à l’autre (via la croix directionnelle) en pleine action.

Cela permet de faire souffler un héros en manque d’énergie et/ou de multiplier la jauge de combos. On retrouve les attaques spéciales de chacun, avec la transformation en bélier, l’énorme coup de pied, et bien d’autres attaques fantaisistes plutôt drôles et bien réalisée, façon Tex Avery.

Un Battletoads façon « Cartoon Network » ?

On peut par exemple attirer certains ennemis avec sa langue, mais aussi cracher un chewing-gum sur certains adversaires pour les immobiliser, et il ne faut pas hésiter à (ab)user du dash pour éviter les attaques. A l’écran, l’ensemble est parfois un peu brouillon, pas toujours très lisible, mais on s’efforce malgré tout à distribuer les (grosses) mandales sur tout ce qui bouge.

Battletoads a parfois (souvent) des airs de dessin animé interactif

Toutefois, force est d’admettre que le côté beat’em all de ce Battletoads manque un peu de punch, a contrario d’un Streets of Rage 4. A cela s’ajoute une esthétique somme toute très particulière, avec un côté très (trop) cartoon.

Ce nouveau Battletoads est d’ailleurs bourré de cutscenes (doublées en anglais), avec un côté dessin animé moderne (et moche) de chez Cartoon Network qui va forcément heurter la sensibilité des plus vieux… Mais le vrai gros soucis de ce nouveau Battletoads, c’est sa variété…

Parfois un festival de mauvaises idées et de mauvais goût ?

En effet, il ne faut pas croire que ce nouveau Battletoads n’est qu’un beat’em all. Oui, le jeu propose évidemment son lot de combats, mais à cela viennent s’ajouter de très nombreuses phases de jeu complètement « WTF ». Certes, on retrouve les fameuses phases en aéroglisseurs, toujours aussi pénibles (et longuettes…) d’ailleurs, mais on va aussi devoir passer par divers mini-jeux dont l’intérêt et la finalité vont échapper à pas mal de joueurs…

Ce passage est particulièrement dénué d'intêret, en plus d'être interminable...

On a aussi de petites énigmes bien mal intégrées, ou encore des mini-jeux chronométrés façon Wario Ware dont il faudra comprendre (quand c’est possible) le pourquoi et le comment en jouant.

Alors certes, de la variété dans un jeu vidéo, c’est souvent un atout non négligeable, surtout dans un beat’em all. Sauf que dans Battletoads, les mauvaises idées sont légion, et ont souvent tendance à côtoyer un certain mauvais goût. Pire encore, certaines phases de jeu, dont l’intérêt est déjà bien discutable à la base, ont tendance à se répéter et à traîner en longueur comme jamais, et j’avoue avoir soupiré à de nombreuses reprises, suppliant le jeu de mettre fin à cette phase de plateformes sans intérêt, ou à ces puzzles sans queue ni tête…

Battletoads, c’était mieux avant ?

Côté durée de vie, ce Battletoads nécessite environ 3 heures de jeu pour être bouclé (3h06 pour mon premier run), mais autant certains beat’em all sont suffisamment passionnants pour être bouclés d’une traite, autant il y a fort à parier que vous ferez une « pause » (voire plusieurs) dans ce Battletoads, pour reprendre (ou pas) votre partie ultérieurement. La bonne nouvelle, c'est que les checkpoints sont légion, y compris lors des combats de boss.

Alors oui, outre leur look discutable, les cutscenes sont très réussies en termes d’humour, avec en prime des doublages vraiment excellents. A vrai dire, on a même parfois l'impression que ce Battletoads est avant tout un véritable dessin animé interactif, entrecoupé de quelques phases de gameplay, histoire d'allonger la durée de vie.

Bref, si vous vous attendiez à un jeu beat'em up pêchu, violent et un peu trash, façon Battletoads Arcade, vous risquez d'être très déçu. Si vous comptiez retrouver l’esprit et le fun de Battletoads NES/Super NES, vous risquez là aussi d'être très déçus. Et si vous comptiez tout simplement vous éclater sur un bon beat’em all « à l’ancienne » en solo ou entre amis… vous connaissez la suite.

Soulignons pour conclure que le jeu est disponible sur le Xbox Game Pass, mais si vous avez une folle envie de Battletoads, faites-vous vraiment plaisir, et relancez les opus NES, GameBoy, Mega Drive, Super Nintendo et/ou Arcade.

Battletoads

5

Malgré (ou "à cause de") toute l’affection que l'on peut porter à la licence Battletoads, impossible de ne pas cacher une vraie frustration/déception face à ce Battletoads 2020. Après un prologue correct, mais déjà sans plus, le jeu multiplie les mauvaises idées, avec quelques phases de jeu vraiment ratées, et qui traînent désespérément en longueur. A cela s’ajoute une esthétique somme toute très particulière, très cartoon, mais c’est surtout le manque de punch dans les combats, et un manque de fun et de saveur général qui flingue ce Battletoads.

Difficile également de comprendre pourquoi les développeurs ont tenu à intégrer autant de mini-jeux et autres puzzles sans queue ni tête, quand un bon beat’em all « à l’ancienne » aurait suffi à faire le bonheur de nombreux fans de la licence. Quelle déception…

Les plus

  • Le retour de Battletoads
  • Quelques excellents clins d’œil au passé
  • Le début du jeu, et encore…
  • L’humour général et les doublages (US)
  • « Gratuit » sur le Xbox Game Pass

Les moins

  • Les combats qui manquent de punch
  • Quelques phases de beat’em up noyées dans une multitude de mini-jeux, puzzles, énigmes, cutscenes…
  • Pas toujours très lisible
  • Ce côté dessin animé Cartoon Network… Brrrrrr
  • Pourquoi ne pas avoir cherché à faire avant tout « un bon beat’em up » ?
Modifié le 20/08/2020 à 17h13
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
scroll top