Communauté Clubic

Passez au libre ! Notre sélection de logiciels libres et open source

Que votre ordinateur tourne sous GNU/Linux ou sous Windows, vous avez la possibilité de remplacer la plupart de vos logiciels propriétaires par des alternatives libres. Notre sélection va vous aider à bien commencer pour rendre votre PC opérationnel au quotidien, tout en restant libre et open source !

Pour moi, Blender, Vlc et Kodi sont a recommander indépendamment du fait qu’ils sont “libres” (terme galvaudé à mon sens)
Leurs fonctionnalités soutiennent la comparaison avec des tenors du marché (non libre / opensource)

Si votre budget vous le permet, je vous recommande plutôt Ms Office (on trouve des licences très peu cher en cherchant un peu) plutôt que LibreOffice
Quand à Gimp, bien que très puissant, Photoshop vaut le prix demandé. (Pour un usage pro)

Pour les autres, je n’ai pas d’avis.

On peut rajouter Krita et Natron aussi.

@melcky Pourquoi le terme ''libre" serait galvaudé ?
Ceux qui pensent que la licence est un problème subalterne et estiment que seules les fonctionnalités comptent… et bien ils ont tort.

Oui, à court terme, vous aurez l’impression que c’est équivalent, voir à l’avantage du propriétaire.

Mais sur le long terme, vous comprendrez les travers insidieux du logiciel propriétaire qui sur la durée vous amène de manière presque inéluctable la ou est l’intérêt des éditeurs et non le votre.

Avec le temps, vous vous heurterez à toutes les logiques d’enfermement qui feront de vous un produit, aux décisions unilatérales des éditeurs, aux augmentations de prix pour votre bien (ou pas), aux logiciels qui s'arrêtent par manque de rentabilité (et moi je deviens quoi ?), aux évolutions contestables. Sur le long terme, utiliser des logiciels propriétaires, c'est comme de vivre dans une dictature : l'éditeur décide de tout, les utilisateurs de rien...

Utiliser un logiciel n’est pas anodin. Les logiciels engendrent des dépendances d’autant plus lourdes qu’on les utilise longtemps, de manière intensive et pour des usages sérieux.

Pour avoir subi les inconvénients du logiciel propriétaire pendant trop longtemps, je n’ai jamais regretté mon passage au logiciel libre même si cela peut demander parfois un peu d’efforts. Mêle s'il peut arriver que la liberté se mérite, elle a surtout d'énormes avantages...

1 J'aime

C’est un avis et une experience que je ne partage pas.
Les deux ont leur place et la prépondérance de l’un sur l’autre (quel que soit le sens) est le seul vrai problème.
La diversité oblige a la remise en question et evite l’enfermement.
Faire croire qu’il y a un “bon” camp et un “mauvais” est juste une aberration.

1 J'aime

Une alternative à Facebook, y a Xenzuu, un réseau social qui paye quand on est actif, inscription sur https://www.xenzuu.com/?ref=187689/ avec 2$ offert avec le code (Voucher) : NG36KVM7

Cette liste n’a pas bougé depuis au moins 20 ans. Ah si, entre temps OpenOffice a été forké en LibreOffice. On retrouve donc toujours les mêmes outils et leurs interfaces pour nostalgeek : LibreOffice, GIMP et Thunderbird en tête.

Sinon, les plaisanteries les plus courtes sont les meilleurs : “GIMP c’est le Photoshop du libre”, ça va, ça ne fait plus rire personne :wink:

J’aimerais parler d’un autre avantage du logiciel libre. Contrairement au logiciel propriétaire, ils ne vivent pas de la vente de licence. Donc ils n’ont pas autant besoin de produire du changement juste pour produire du changement.

Et ça, au final c’est un avantage pour l’utilisateur qui recherche avant tout l’efficacité et pour qui les changements inutiles sont une perte de temps et d’efficacité.

Il suffit d’ailleurs de parcourir le web pour comprendre a quel point les “nouvelles idées” ergonomiques des éditeurs propriétaires ont été controversées. Ce n’est pas le signe de changements positifs.

D’ailleurs, une bonne partie des utilisateurs des logiciels libres dont vous parlez ne veulent surtout pas voir les interfaces changer. Et le monde du libre est un univers ou les utilisateurs sont écoutés.

1 J'aime

Vous faites l’apologie de la diversité et de la liberté de choix. Je vous incite à vous demander qui menace cette diversité… et qui la défend.

Vous comprendrez alors pourquoi l’un des camps est bien meilleur que l’autre et surtout, bien meilleur pour VOS intérêts.

  • Qui vérouille les booloader des appareils pour que l’on ne puisse pas changer d’Os ?
  • Qui interdit aux utilisateurs l’accès au coeur du système et limite toujours plus leurs droits… sur la machine qu’ils ont pourtant payé ?
  • Qui restreint les formats d’échange de données uniquement à ses propres formats propriétaires ?
  • Qui multiplie les DRM et dispositifs d’activation pénibles… pour ceux qui ont payé leurs logiciels au prix fort.
  • Qui vous oblige à accepter régulièrement de nouvelles conditions contractuelles toujours plus restrictives pour continuer d’utiliser les logiciels que vous avez pourtant payé ?
  • Qui veut empêcher les utilisateurs d’installer des logiciels qui ne viennent pas de leur propre boutique ?
  • Qui édicte des conditions de vente dans les “stores” incompatibles avec les logiciels libres ?
  • Qui fait le business des données personnelles et s’assoit sur la vie privée de ses utilisateurs ?

A toutes ces questions d’importance, mesurez l’énorme différence entre les pratiques du monde du logiciel libre et celles des logiciels propriétaires.

Et pour ceux qui me diront que tous les éditeurs ne font pas forcément usages de ces pratiques(ou de certaines d’entre elles seulement), je ferais remarquer que le temps démontre que les mauvaises pratiques tendent à se répandre de manière presque inéluctable pour des raisons évidentes de rentabilité auquel les entreprises privées peinent à résister. Mais le logiciel libre vous offre des garanties à long terme contre cela…

Au passage, pour ceux qui font l’erreur de croire que le monde du libre chercherait à imposer quoi que ce soit, demandez vous qui à édité des règles pour que l’on respecte tous les droit des utilisateurs, leur liberté, la confidentialité de leur données… allant même jusqu’à sanctuariser leur droit d’utiliser des logiciels propriétaires…

Ma conclusion sur le logiciel propriétaire, c’est que le temps semble donner largement raison à Mr Stallman sur le fait que sans règles pour garantir certaines libertés fondamentales de l’utilisateur, la puissance de l’informatique combinée à la cupidité humaine ne semble devoir aboutir qu’a une logique nuisible et destructrice pour la liberté des utilisateurs et leur vie personnelle.

Au final, il était assez prévisible que les grandes multinationales utiliseraient la puissance et le pouvoir conféré par les logiciels à mauvais escient pour diriger les utilisateurs vers des logiques d’enfermement qui leur rapportent.

La seule question qu’on pourrait se poser, c’est de savoir pourquoi les gens se laissent faire. Et la réponse est triste : parce que c’est la voie de la facilité et un triste réflexe des temps moderne de prendre sans réfléchir ce que le système commercial nous met devant le nez…

3 J'aimes

Clémentine c’est super, tu balances des musiques sur un ou plusieurs cloud et tu peux les écouter partout.

Et aimp en musique ? Oublié ?

c’est une sélection, il manquera des choses forcément.
Pour tout dire je n’en utilise aucun sauf LibreOffice mais pour modifier des PDF et encore une fois par an peut être.
le logiciel libre n’est pas aussi simple à utiliser que ça et on peut perdre un temps infini, ce qui n’est pas possible évidemment.
Autre chose le libre est souvent bloqué par le propriétaire qui brevète à tout va tout ce qui peut mettre des bâtons dans les roues de concurrents.
Le GIMP parti sur une mauvaise voie veut coute que coute rester un logiciel LINUX même sous Windows. il est dans une impasse et un petit logiciel à 50 euros à surgit du monde MAc pour se retrouver chez des anglais part à la chasse de Photoshop avec de gros arguments ce coup-ci.
pour le moment le libre se traine n’étant pas assez ergonomique, ne s’inscrivant pas dans le flot de travail et surtout son manque de productivité l’éloigne du monde du travail.
Néanmoins il rend des services pour certains

Ce n’est pas parce que c’est libre que “on peut perdre un temps infini”, ce n’est pas intrinseque au libre. Tu as des outils proprio finit a la pisse, et des solutions libres qui sont extremement simples et efficace a utiliser.
Le top c’est en plus de ca de pouvoir modifier (ou demander) pour ameliorer l’outil.

D’où elle sort cette interface de keepass ?

2 J'aimes

Merci de ne plus dire que Gimp est une alternative viable à Photoshop…
Photoshop est un outil professionnel pour les professionnels, Gimp est un petit éditeur sympa qui ne sait toujours pas gérer le CMJN en natif.
Dans ce cas, notepad est une alternative viable à PHPStorm et Eclipse

1 J'aime

Captvty qui m’a fait aimer la TV (par son interface…).

et l’interface de Photoshop, depuis 20 ans, elle a changé ?

Opéra n’est pas un navigateur libre… il s’appuie sur le moteur de rendu de Chrome donc de Google… il n’est pas à l’abri d’un décret Américain !

Les utilisateurs Venezueliens de Photoshop ne sont certainement pas de ton avis !

Ben voyons… tu travailles chez Adobe ?