Commentaires : Rosetta : voyage avec une comète

Une aventure dès sa conception, et un trajet de plus de 10 ans pour aller visiter une comète, et l’accompagner lors de son passage au plus près du Soleil… Que l’on doit à l’agence spatiale européenne !

5 J'aime

Très bon article qui résume bien cette fantastique mission.
Rien que les calculs de trajectoires pour prendre en compte l’assistance gravitationnelle me font halluciner. ^^
Je me souviens également du soir où Philae a atterri sur la comète : J’étais comme un gamin devant mon écran à suivre le live. Cette tension, cette attente, cette excitation, l’atterrissage, un moment génial. :smiley: J’en ai presque des frissons d’y repenser. :slight_smile:

5 J'aime

Très intéressant, juste une petite coquille repérée « le lanceur dut victime d’une catastrophe », le lanceur fut j’imagine. Sinon très agréable à lire, quelle épopée.

2 J'aime

Merci pour ce captivant article sur la belle épopée de Rosetta ! Car épopée il y a eu. Ce n’était pas : je me lance, je fais mon travail et je dis adieu. Mais : je me lance, je me teste, j’explore, je me mets en sommeil, je me réveille, j’accomplis mes exploits puis je me couche à jamais.

1 J'aime

Bien vu, merci ! C’est corrigé !

Merci pour cet article. On se rend compte que les années passent… 2016…

2 J'aime

Merci pour ce memorandum, j’en avais oublié le rôle de Rosetta et Philae, et même le nom de la comète surnommée Tchouri.

1 J'aime

Réussir à poser un objet sur une comète et recueillir autant de données , magnifique exploit !

je suis étonné qu’une sonde sol hyper dépendante de l’éclairage ne soit pas dotée d’un système rudimentaire de déplacement automatique.