Commentaires : NEO·Classics | Super Ghouls n’ Ghosts : parce que "Super", c'est mieux que "Mega"?

Au début des années 90, la Super Nintendo accueille un tout nouveau jeu signé Capcom, un certain Super Ghouls’n Ghosts, qui nous a tous à la fois beaucoup fasciné, et beaucoup (beaucoup) énervé…

P…n de jeu!!! Je l’ai découvert sur Atari 520 ST chez un pote (donc pas possible de jouer quand je le voulais). Puis plus tard sur Méga Drive (La meilleure version comme toujours…débat stérile s’il en est… :wink:).
Qu’est-ce que j’en ai bavé sur ce jeu. Mais qu’est-ce qu’il est bon!!!
Nous, on savait ce que c’était un jeu trèèèèès dur…Pas de sauvegarde…on devait être maso quand même.

2 J'aime

Notons que Super GNG aussi bien que Super R-Type (et d’autres titres) ont vu le jour parce qu’il n’était techniquement pas possible de proposer respectivement des conversions de Ghouls’N Ghosts et de R-Type II depuis l’arcade : Résolution horizontale bien inférieure de 256 pixels contre 384 qui n’aurait permis de faire tenir, ou tant bien que mal les boss et le level design d’origine (stretch pour SF2). Comme toutes limitations, cela aura permis de faire preuve d’ingéniosité chez les développeurs pour faire naitre un grand nombre de licences originales sur la super NES de Nintendo, pour le bonheur des joueurs.

1 J'aime

Les versions micro étaient vraiment nazes… J’ai eu mon Amiga après la Megadrive et se fut la douche froide, toutes ses mauvaises adaptations depuis arcade comparé aux consoles.

Quand on compare… Mais quand on ne connait qu’une version…on s’éclate :wink:.

Les 2 version Mégadrive et SNES sont de super bon jeux bien que très différents.
Perso après avoir goutté au double jump de la version SNES j’ai toujours trouvé qu’il manquait un truc sur les autres versions, mais je peux comprendre que les puristes de la version arcade lui préfèrent la version Mégadrive.

Petits détails sur la difficulté du jeu :

  • Le jeu comporte 4 modes, Beginner, Normal, Hard, et Professional.
    Les monstres se déplacent et respawn plus vite, les boss sont plus long à tuer.

  • Le 2ème passage augmente encore la difficulté.

  • La version européenne est légèrement plus facile pour 2 raisons :
    1/ Des monstres ont été retirés.
    2/ Le jeu est plus lent (PAL).

Il faut voir Tom Brier (un pro du ragtime) jouer en sight-read une version arrangée de la musique mythique du 1er niveau, c’est du grand art!

1 J'aime

Mouais…bof…facile quand on quatre mains :joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl:. Impressionnant!

moui … surtout quand c’est la 1ère fois qu’on a la partoche sous le nez ^^’

Sérieux?!?! Un mutant?
Comment tu sais?

C’est un grand ouf du sight-read, et c’est justement le principe du truc.

1 J'aime

Cool j’ai appris un truc. Merci. Je ne comprenais pas le lien avec sight. Maintenant oui.
Encore plus impressionnant.

Perso je n’ai jamais été bien loin dans ce jeu, c’est peut-être le plus difficile auquel j’ai jamais joué ^^

Héhé, dans ce cas faut retenter sur Nintendo Switch alors, avec le « rewind » c’est nettement plus facile :wink:

« mais aussi d’un système de sauvegarde manuelle, et même d’un mode « rewind ». »

Parfait pour tuer tout l’intérêt de ce genre de jeu.

On est bien d’accord :blush:, mais personne ne force à utiliser le rewind ou la sauvegarde, et après tout, si cela peut permettre (25 ans plus tard) à certains de terminer le jeu, ce n’est pas forcément une mauvaise chose, si ? :wink:

Le truc c’est que lors d’un moment de faiblesse ou on bloque et qu’on rage on a de mal à ne pas cédé à la tentation. C’est ce que je reproche a ce genre d’option sur le retro gaming ou plus généralement l’option qui permet de réduire la difficulté d’un jeu en pleine partie.
C’est bien pour ça que même si je suis noskill, j’aime les jeux de From Software et autre truc du genre comme Nioh car ils nous poussent à nous démerder seul pour avancer comme au bon vieux temps :wink:

1 J'aime

GHOULS’N GHOSTS était sorti sur SuperGrafx (une console Nec sortie qu’au japon) en 1990 soit avant la version Super Famicom (le nom de la Super Nes au japon)