Commentaires : Les modèles Peugeot construits aujourd'hui respectent déjà la future norme CO2, d'après le PDG

D’après les dires de son P.D.-G, Jean-Philippe Imparato, la production actuelle de véhicules Peugeot répond déjà aux normes européennes devant entrer en vigueur en 2020.

Le CO² n’existe pas. Il faut le 2 mettre en indice et non pas en exposant. Dans une formule chimique les nombres en exposant ont signification bien différentes de celle des chiffres en indice.
A la limite si vous ne savez pas le faire, écrivez simplement CO2, ce sera moins faux.

C’est corrigé, merci pour la vigilance

Et le CO2 n’est pas un polluant mais un gaz à effet de serre mais bon les politiques tiennent un axe de taxation efficace donc il est normal qu’on continue à raconter n’importe quoi tant que ça rapport de l’argent à l’état…
Quid des NOx, des particules CxHx, du CO qui eux sont de vrais polluants…
De même taxer la production globale de CO2 serrait beaucoup plus efficace que de se baser sur la valeur fictive du modèle lors de son homologation.
(ex: un vehicule à 60gco2/km qui fait 30 000 km par an produira beaucoup plus de CO2 qu’un à 120gco2/km qui en fait 10 000 km par an ou qu’un à 200gco2/km qui en fait 2000km (voiture de collection par exemple)
Il va falloir penser à réduire sa production globale (limitation des distances) plutôt que sa production instantanée (limitation de sa consommation) mais bon la société actuelle n’est pas prête pour ce genre de réflexion…

3 J'aime

Moi ça me fais marrer… ceux qui ont des connaissances en astronomie me rejoindront

Dans 20 000 ans il y aura une ère glacière et quand ça arrivera, les gens en train de crever de froid se diront “mais pourquoi nos ancêtres sont passées à l’électrique !!!”

MDR !

PS : je ne sous entends pas qu’il ne faut RIEN faire…

@cayou2000
Cela signifie que celui qui travaillerai loin de chez lui devrait-être taxer plus que celui qui peut se permettre d’habiter près de son travail?

1 J'aime

@share_the_pain, peut-être mais si rien n’est fait aujourd hui pour contre carré le réchauffement climatique, dans 20000 ans l’espèce humaine aura pris du plombs dans l’aile, si elle sera toujours de ce monde !

Typiquement le genre de réaction sociétale égocentrique que je dénonce. Celui qui a 4 gosses et doit avoir une grosse voiture peut aussi dénoncer le fait qu’il est taxé car son véhicule étant plus lourd il consomme plus… Bref si on ne voit ce genre de régulation que par le prisme du bénéfice personnel on n’avancera pas beaucoup…
Le probleme ici et que sous couvert d’écologistes on instaure une taxe qui n’est finalement pas proportionnellement liée au résultat de son action…

1 J'aime

@MidtownToaster, sauf si les choses sont faites intelligemment (transport maison-travail détaxé, télétravail etc…)

Je trouve le titre de cet article biaisé. De mon point de vue on devrait lire “Les modèles Peugeot construits aujourd’hui semblent enfin respecter les normes CO2”. En effet, il serait bon de ne pas oblitérer le dieselgate qui rappelons le à mis en lumière le fait que les diesels de TOUS les constructeurs, y compris Peugeot, ne respectaient pas du tout les normes (CO2, particules, NOx). Enfin à cette date il ne s’agit que des dires d’un PDG. C’était également le cas avant le dieselgate. Nous verrons dans la pratique.

2 J'aime

C’est pas faux ! oui j’ai oublié de préciser que mon message ne sous entends PAS qu’il ne faut rien faire :slight_smile:

Après que l’espèce humaine vive encore 1000, 10 000, 100 000 ou 1 000 000 d’années
est ce que cela est vraiment important… ? (je n’ai pas la réponse à cette question)

Je comprends bien le problème écologique, mais le fait est que ce qui ne peuvent pas se permettre d’habiter près de leurs travailles (donc hors des agglomérations car trop chère, devront être plus taxé d’après cette logique. Il n’y a pas toujours de transport en commun non plus. Dans cette logique, celui qui peut acheter un plus véhicule plus polluant (par exemple un SUV) devrait moins payer car il pourrait faire moins de kms?

Le classement du CO2 comme polluant n’est pas idiot, il n’est pas toxique directement mais ces effets à moyen et long terme ne sont pas neutres!
Pour les taxations, la difficulté est réelle entre l’acceptation de la population (il faut de faire ré-élire) et le frein à l’économie (il faut se faire ré-élire, bis), et la prévision (il ne faut pas que l’on ne fasse rien) => c’est délicat.

Mais celui qui achete un SUV paye déja plus de TVA et donc de taxes que celui qui achète une Dacia. Là, tu (ils) justifies(nt) une taxation sur l’environnement par la quantité instantanée rejetée selon un cycle non réaliste alors que c’est la somme des rejets qui créent l’impact sur l’environnement. Si pour 1t de CO2 taxée (le SUV qui fait peu de km) il y en à 1000 qui ne le sont pas (les xxx dacia 1.5dci qui font au réel bein plus de km) quel est l’impact réel de la taxation sur l’environnement?
Soit on taxe le “pollueur” (l’émetteur de co2) soit on taxe l’envie (en surtaxant le suv car ce n’est pas un besoin) et on l’affiche (pas sous couvert de l’environnement).
Aprés si on suivait cette logique de manière plus globale le particulier n’aurait pas à s’inquiéter vu son poids dans la quantité de c02 globale rejetée (industriel et professionnel de la route) mais c’est plus facile électoralement de taxer toujours les mêmes.

On est tout a fait d’accord que le co2 a un effet sur l’environnement mais y accoler le terme polluant n’est ni étymologiquement parlant correct ni suffisant par rapport à son impact (part de l’automobile particulière dans les émission de co2 et même dans les émission de gaz à effets de serre (H20, ch4…)) comparé aux vrais polluants et leurs effets (nox, co, particules) responsable d’une dégradation de l’état pulmonaire de la population essentiellement en ville. Quitte à taxer je le ferrais sur le dos de la santé plutôt que de l’environnement les chiffres étant beaucoup plus équivoques et immédiats que l’impact du co2 sur notre environnement et sur notre économie.

Selon la définition du terme polluant, le CO2 est bien un polluant :
Le polluant a pour définition la plus souvent retenue : un altéragène biologique, physique ou chimique, qui au-delà d’un certain seuil, et parfois dans certaines conditions (potentialisation), développe des impacts négatifs sur tout ou partie d’un écosystème ou de l’environnement en général. (source Wikipedia)

Le CO2 est bien un polluant. Il affecte les écosystèmes de manière négative, en augmentant l’acidité des océans et en participant à l’augmentation globale de la température.

Et donc avec cette définition l’eau également. La montée des eaux dans certaines regions donc l’augmentation du seuil de présence de ce composé modifie les écosystèmes de manière globale… Les moteurs rejettent tous de l’eau et ne sont pourtant pas taxés à ce sujet. On peut faire dire n’importe quoi a une définition mais la point important ici c’est que les politiques diabolisent la consommation instantanée sans se soucier de la quantité globale qui est pourtant la source du trouble. Et de la pollution si tu veux.
Pour qu’un véhicule soit polluant il faudrait donc selon ra définition que par son action seule il déclanche un impact négatif sur un écosystème. Hors les niveaux de rejets individuels sont tellement faibles qu’ils n’ont aucun impact et le véhicule ne peut donc pas être qualifié de polluant. CQFD.

La réponse est plus simple et légèrement abordée par toi, il suffit d’interdire les voitures en ville qui ne sont pas indispensables, ces villes ayant pas mal de transports en commun et de vélos/patinettes. Laissons les voitures à ceux qui sont en pleine campagne et qui n’ont pas le choix des moyens de transport

1 J'aime

+1