Commentaires : Le mathématicien Alan Turing va avoir un billet de 50 livres à son effigie

Mark Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre, a annoncé ce lundi 15 juillet au Musée des sciences et de l’industrie de Manchester que c’est le mathématicien Alan Turing qui apparaîtra sur le nouveau billet de 50 livres sterling en polymère, mis en circulation dès 2021.

Après ce qu’ont fait subir les âmes bien pensantes anglaises à ce génie, c’est bien anecdotique, même si la Reine d’Angleterre a présenté officiellement les excuses du pays…

1 J'aime

Plutôt d’accord avec ça.

En plus, la reine n’a présentée ses excuses que par intérêt. C’est un comportement d’intéressé. Ses excuses ont été présenté plus de 50 ans trop tard, à une époque où l’informatique est bien installé sur presque toute la surface de la planète (certes, de manière plus ou moins dense), même hors atmosphère terrestre, dans les satellites par exemple. Et ce n’est que le début.
La technologie (donc lié aussi à l’économie) est majoritairement basé sur l’électronique et l’informatique à notre époque.

1 J'aime

ce qui est fait est fait …
c’etais un drame, oui, il aurais pu faire avance la science… mais c’est trop tard.

En même temps, pourquoi l’article est classé dans Insolite?

On n’a pas une section histoire ou culture G?

Etre classé comme insolite ici souligne le côté péjoratif je trouve ^^ m’enfin bon… =)

1 J'aime

C’est vrai, d’autant plus que la définition d’“insolite” (anormal, bizarre, étrange,…) va à l’encontre de l’esprit de l’article.

1 J'aime

Manque plus qu’Oscar Wilde… un autre génie dans son domaine…et de vrais billets € représentant des personnages européens et non des tas de cailloux !

C’est un bien moindre dédommagement pour ce génie à qui l’Angleterre et l’Europe doit son salut, les prémices de l’ordinateur, et surtout à qui on a fait vivre un vrai enfer à cause de sa sexualité.

Le choix des “tas de cailloux” est dû à la volonté d’éviter tout nationalisme. Les architectures présentées (un pont et une fenêtre, symboles de lien et d’ouverture) sont généralement visible dans toute l’Europe et plus le billet a une valeur importante, plus la période architecturale présentée est récente. Il est impossible d’associer formellement une valeur à un pays.
Si tu mets des bonhommes, chacun ayant une nationalité, d’origine ou acquise, la population sera plus ou moins tentée de faire le lien entre le pays de la personalité et la valeur du billet. Sans compter qu’il y a moins de billets que de pays.

Imagine :

  • 5 EUR: Victor Hugo,
  • 10 EUR Leonard de VInci,
  • 20 EUR Cervantès,
  • 50 EUR Aristote,
  • 100 EUR Alvar Aalto,
  • 200 EUR Robert Boyle,
  • 500 EUR Goethe
    Tu crois pas que les français vont l’avoir mauvaise ?
    Et quid des Belges, Luxembourgeois, Portugais, Autrichiens, etc.
1 J'aime

Cette liste me convient tout à fait.