Commentaires : Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir

Les semaines passent et les exemplaires de Starship n’arrivent toujours pas à passer le stade des tests de pression des réservoirs en condition cryogénique. L’exemplaire SN3 s’est effondré ce 3 avril au matin.

Dans 10 ans ils y sont encore.
2024 L’homme sur Mars avec le Starship disait Musk ?

2 J'aime

Et on veut nous faire croire qu’on est allés sur la lune en 1969 ? :o

1 J'aime

Je trouve cela normale les tests servent à ça
Toutes les technologies passent par des phases de développement et échec
D’habitude les sociétés ne parlent que des succès mais elon Musk médiatise tous les avancements

1 J'aime

Je n’ai jamais compris pourquoi utiliser ce matos qui semble à peine assez costaud pour supporter son propre poids… de là à aller dans l’espace… c’est pas pour demain avec cette configuration.

Bah non ce n’est pas normal que tous les protos et essais explosent (ou implosent) les un après les autres, ça montre que les calculs préliminaires et les suivant n’ont pas été bons. Ce n’est pas rassurant pour la suite meme si le bon coté des choses c’est qu’on apprend toujours des échecs. Mais il est clair que le calendrier ne va pas aller en s’arrangeant et que recommencer tout ou trouver des solutions à ces problèmes entrainera des retards.
Il est difficile de prédire la suite, mais c’est clair que ça commence mal.
Quand aux déclarations de Musk il y a belle lurette qu’il ne faut pas s’en fier, il minimise toujours les échecs et arrive toujours à en faire « un succès », c’est un très bon communiquant. Mais il faut être objectif ce n’est pas encourageant pour la suite car ce gigantesque programme n’est est qu’à son début et son lot de surprise aussi. Avec un projet aussi énormes les problèmes le sont aussi.

2 J'aime

En règle général la plupart des lanceurs s’écrouleraient sous leur propre poids (à la verticale) s’ils étaient à vide. Dans ce cas il remplir les réservoirs d’un gaz inerte sous pression pour maintenir la structure solide.

Je propose que les ingénieurs qui ont dessiné ça soient les premiers passagers du bouzin.

Laisses moi deviner, filmé en studio par Stanley Kubrick ?

4 J'aime

T’as pas complètement tort mais ce sont surtout les seuls à faire leurs tests à la vue de tout le monde.

Mais effectivement, si j’en crois son dernier tweet, une erreur dans la procédure du test (c’est fortement probable d’après ce que j’ai lu), c’est le genre de chose qui ne devrait pas arriver.

D’un autre coté, même si cela avance lentement, cela avance contrairement aux autres…
SLS et ses je ne sais combien d’années de retard…
New Glenn qu’on attend toujours de voir… Pourtant s’il y a bien un projet que j’aimerais voir aboutir avec Starship, c’est celui de Blue Origin (Surtout New Armstrong).
La concurrence entre ces deux là sera le seul moyen de réellement démocratiser l’accès à l’espace.

C’est le revers de la médaille quand on cherche à surmédiatiser son activité.

Perso je trouve un peu léger qu’un PDG annonce publiquement une telle chose en ne se basant que sur un premier indice alors que l’enquête débute à peine. Ou alors le problème était connu et dans ce cas c’est pas très bon. Et puis affirmer que c’était surement une erreur de procédure c’est une façon de se décharger totalement avant le résultat de l’enquete et mettre la responsablilité de tout sur le dos de son équipe, c’est sous entendre de l’incompétence.

Pour les autres prochain, le SLS est un programme gouvernemental, on connait les problèmes lié à l’administratif qui freine tout. Et à la NASa on privilégie les tests et essais pour assurer un succès plutot que d’aller trop vite en besogne et risquer des échecs.
Pour Blue Origin je suis d’accord avec toi, ce programme se fait diablement attendre, mais Bezos a visiblement opté pour une avancé des travaux totalement dans l’ombre, dans le secret. Une stratégie totalement opposée à Musk qui en fait beaucoup trop coté comm. Bezos sait qu’il ne peut pas se louper car il sera comparé à SpaceX donc il préfère prendre son temps, avancer surement et caché. Mais je suis d’accord avec toi, on a de quoi etre impatient, voir meme de douter parce que pour l’instant leur expérience se limite à un lanceur suborbital et des moteurs.

Regarde la taille, le cout d’une Saturn V et le nombre d’échecs avant d’arriver sur la Lune. Ceci explique peut-être cela, et pas forcément une histoire de complot… :smiley:

« matos qui semble à peine assez costaud pour supporter son propre poids » ==> L’équation de Tsiolkovsky fait que jouer aux limites des matériaux est le principe même de toute fusée. Cette « malédiction exponentielle » est particulièrement impitoyable pour les lanceurs réutilisables (qui deviennent vite énormes).

1 J'aime

C’est clair, d’autant plus que des calculs de contraintes sur un réservoir sous pression, c’est pas bien compliqué. Ça sent le Musk qui dit que ça passe même si les calculs montrent une marge trop faible… Ou alors l’article fait de gros raccourcis en passant sur le vrai problème.

Merci d’éviter ce genre de sous-entendu. Je ne fais pas de raccourci ni ne tente de passer sur le vrai problème, je vous livre les informations dont on dispose à date sur cet événement qui s’est passé dans la même journée.
Croyez bien que quand on en saura plus, on vous le livrera.

1 J'aime

Rien d’étonnant que le « programme starship », qui n’est que de la poudre aux yeux, fasse le show, il est là pour ça. Quand on pense qu’il y a seulement 2 ans, Musk prétendait qu’il en poserait une sur la Lune en 2022 alors que cette imposture ne volera jamais… mais ça n’empêchera pas les croyants de croire, même après le dixième échec, même après 10 ans sans mettre un seul starship full config en orbite…

Chips des Stars est le nouveau nom que Starship devait utiliser

Mort de rire.

Elon Musk / Spacex / Tesla sont spécialistes pour ne pas tenir les délais, mais certainement pas pour ne pas faire ce qu’ils annoncent :joy:

Ca c’est parce que on ne voit que ses réussites, mais de nombreuses promesses n’ont pas été tenus ou des choses n’ont pas vraiment marché mais Musk fait tout pour les faire passer à la trappe. Les médias et les fans ne se monopolise que sur ses succès et on finit par croire qu’il réussit tout




etc

Aujourd’hui personne, je dis bien personne (à part les fans) ne peut garantir le succès du Starship, ni de Starlink, ni meme de Tesla qui reste encore fragile. SpaceX vit surtout grace aux contrats du gouvernement US (militaire, scientifique, ravitaillement ISS et capsule habité) tout comme Boeing vit grace aux subvention du gouvernement militaire US. Le sprojet de tunnel s’enlisent dans le temps, hyperloop ressemble de plus en plus à un jeu entre université et startup, et les projets de tuiles font leur bonhomme de chemin sans rencontrer le succès espéré. Le lance flamme a été une brève folie qui a rapidement stoppé. Quand aux pormesses non tenu ou réorienté il y en a un paquet. Bref arretons de croire que Musk réussit tout ce qu’il fait, il est surotut un excellent communiquant qui sait mettre en lumière ses succès et jouer des médias très friands de ses actu.

2 J'aime

Ben ils ont du trop regarder netflix ou l’équivalent de la chaîne 24 et les essais des fusées teutonnes, musk est un mec qui repart toujours de zéro, ça ne change pas.