YouTube se lance dans la VOD aux USA

YouTube diffuse Hollywood
Google a annoncé hier soir l'enrichissement de la plateforme de vidéo à la demande de Youtube de 3000 films tirés des catalogues de Warner, Universal ou encore Sony Picture. Une offre de VOD pour le moment uniquement destinée aux Etats-Unis.

La rumeur enflait depuis un moment : on parlait d'un lancement européen, mais ce sont finalement aux USA que Youtube fera ses premières armes en tant que plateforme de vidéo à la demande payante. Le site de streaming a convaincu plusieurs acteurs majeurs de l'industrie, lui permettant de se proposer dès son ouverture des blockbusters conséquents (Le Discours d'un Roi, Inception, Le Frelon Vert...) à des prix allant de 2,99 à 3,99 dollars. Une fois loué, chaque film sera accessible 30 jours, puis 24 heures une fois lancé la première fois : des conditions proches de ce que propose déjà la plupart des autres services de VOD. Des bonus seront également proposés en marge de la location du film (making-of, scènes coupées, ect.).

Le principe du multiplateformes

Là où l'offre de Youtube peut potentiellement tirer son épingle du jeu, c'est qu'elle suit la démarche initiée il y a quelques temps par Google qui est de rendre accessible ses services sur toutes les plateformes compatibles, en passant par un navigateur Web. « Youtube est maintenant disponible sur 350 millions d'appareils » explique le service. « Mais vous passez seulement 15 minutes par jour sur Youtube, contre 5 heures devant la télévision. Comme la frontière entre en ligne et hors-ligne est en train de s'estomper, nous pensons que ça va changer. »

Le message est donc clair : pousser les utilisateurs à rester sur le service pour proposer du contenu similaire à celui disponible sur des services de VOD plus traditionnels. Mais rester sur Youtube ne signifie pas pour autant rester sur un ordinateur. « Aujourd'hui les vidéos sont disponibles partout : sur un téléphone, une tablette, un ordinateur portable ou un écran de télévision, au bureau, dans votre lit, dans un taxi » précise Youtube, qui veut clairement faire de son offre une incontournable du Cloud.

Le service démarre actuellement aux Etats-Unis. Google n'a pas donné d'indication concernant une ouverture dans d'autres pays à l'heure actuelle. A noter qu'il est toujours possible de bénéficier de plus de 400 films mis en ligne gratuitement sur le site en aout dernier, et ce depuis la France également.
Commentaires