OnePlus 5 : y a-t-il eu triche sur les Benchmarks ?

La sortie du OnePlus 5 de OnePlus était très attendue : le smartphone s'annonçait comme un « flagship killer » et il promettait des performances remarquables, pour un prix bien moins élevé que celui de ses concurrents. Si les promesses sont au rendez-vous, le site XDA Developpeurs accuse le constructeur d'avoir triché au niveau des benchmarks.

OnePlus est loin d'être le premier constructeur à être accusé de triche. Pour le OnePlus 3T, déjà, les résultats avaient été faussés. Mais cette fois XDA critique non seulement la triche en elle-même, mais également un système de triche grossier.

Un simple logiciel visant à maximiser les performances


Selon les développeurs de XDA qui détaillent leur découverte sur un article de blog, OnePlus 5 a utilisé un logiciel pour améliorer les performances de son smartphone. Sept benchmarks ont été visés et XDA précise que ce sont toujours les mêmes avec lesquels les constructeurs tentent de tricher : AnTuTu, Androbench, Geekbench 4, GFXBench, Nenamark 2, Quadrant et Vellamo.

La triche est assez simple : lorsque le logiciel truqueur (ce qui ne manque pas de rappeler le scandale Volkswagen) identifie que le smartphone est testé par l'un de ces benchmarks par le biais des identifiants utilisés, il va débloquer le smartphone. Celui-ci tourne alors à plein régime, quelle que soit la température de l'appareil, alors que les smartphones ont des capteurs thermiques qui les empêchent de se dégrader en cas d'utilisation trop importante.

Test du OnePlus 5 : couleurs vives


OnePlus confirme à demi-mot la triche


Contactées par XDA, les équipes de OnePlus ont semble-t-il, eu le dos au mur. Il faut dire que XDA a réussi à découvrir la triche en faisant des tests avec les mêmes benchmarks visés par les logiciels truqueurs, mais en empêchant celui-ci de les identifier. Ils ont donc pu obtenir les performances réelles de l'appareil.

OnePlus a donc réagi, mais pas de la manière attendue : « les personnes qui utilisent les applications de benchmarks veulent mettre à l'épreuve leur smartphone et nous voulons que les utilisateurs voient les vraies performances du OnePlus 5. Nous avons donc autorisé les benchmarks à tourner dans un état similaire à celui des applications au quotidien, par exemple des applis et jeux gourmands en ressources. De plus, lorsqu'il lance une application, le OnePlus 5 fonctionne dans un état semblable afin d'augmenter la vitesse d'ouverture des applis. Nous ne sur-cadençons pas l'appareil mais nous montrons le potentiel du OnePlus 5. »

Pour XDA, c'est tout le problème : la triche au benchmark ne montre en réalité pas l'usage quotidien du smartphone, mais uniquement un usage très gourmand en ressources, donc très particulier, qu'il n'est possible de trouver que chez quelques applications spécifiques.


Modifié le 22/06/2017 à 16h45
Commentaires