Redevance TV : élargie aux PC et tablettes en 2019 ?

La redevance TV est la taxe qu'on paye, en France, pour financer l'audiovisuel public : tous les ménages possédant un téléviseur doivent s'en acquitter... Et chaque année, elle coûte de plus en plus cher. Mais le gouvernement a, depuis des années, l'intention de la réformer. Fleur Pellerin, sous François Hollande, s'y était essayée, sans succès.


Françoise Nyssen, ministre de la Culture, réfléchirait à retenter l'expérience, avec pour objectif d'élargir l'assiette de la redevance dans le cadre de la loi de Finances 2019 votée en octobre 2018.

Supprimer la taxe d'habitation, oui, mais pas la redevance TV ?


Le problème est déjà à l'ordre du jour, car le gouvernement a validé la suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages à l'horizon de 2020. Or, la redevance TV est incluse dans le montant total payé par le ménage. Elle est de 138 euros en 2017, en hausse de 1 euro par rapport à 2016.

Si le gouvernement a validé la suppression de la taxe d'habitation, cette réforme ne concerne pas la redevance TV : le gouvernement va devoir réfléchir à comment la faire payer, ce qui signifie, a minima, la séparation entre les deux taxes. Ça risque déjà de créer un micro scandale : la plupart des ménages en France s'attendent, à l'horizon de 2020, à payer 0 euro de taxe d'habitation et n'envisagent probablement pas que la redevance TV soit toujours à l'ordre du jour.

television


Une nouvelle assiette qui englobe ordinateurs, smartphones et tablettes ?


La nécessité de séparer redevance TV et taxe d'habitation est toutefois une bonne occasion pour le gouvernement de réformer la redevance TV. C'est d'ailleurs l'avis de la ministre de la Culture, qui a été interrogée le 27 octobre 2017 sur l'avenir de la redevance TV, alors qu'elle était invitée sur France Inter. Elle a déclaré que le dossier pourrait bien être remis sur la table.

Une fois de plus, c'est la question de l'assiette de la redevance TV qui va être étudiée : actuellement, un ménage qui ne possède pas de téléviseur ne la paye pas. Toutefois, ce même ménage peut regarder la télévision sur Internet sur l'écran de son ordinateur ou de son smartphone. C'est un problème, pour le gouvernement, car la tendance se généralise. « Les usages ont changé, donc c'est un sujet qui va être rouvert et que nous allons étudier attentivement », a-t-elle déclaré.

En élargissant l'assiette pour y inclure smartphones, tablettes et ordinateurs, le gouvernement toucherait ainsi le million de Français qui regardent les programmes télé sans avoir de téléviseur. En particulier les jeunes, notamment les étudiants, qui préfèrent passer par des logiciels Internet permettant de regarder les chaînes de la TNT, ou tout simplement se limiter aux séries et films proposés par les services comme Netflix.

Modifié le 30/10/2017 à 10h20
Commentaires