Marc Benioff, Salesforce : "Permettre aux entreprises de se connecter à leurs clients"

Dans une salle de conférences bondée, après un concert éclair de MC Hammer, Marc Benioff fait son entrée sur la scène du Moscone Center de San Francisco. Seul au milieu d'un parterre de journalistes, d'analystes et de professionnels de la relation client, le p-dg de Salesforce dévoile la nouvelle feuille de route du groupe.

Marc Benioff, Salesforce
Dans un mélange vestimentaire des plus étonnants mêlant costard trois pièces et baskets hautes, Marc Benioff vient présenter les dernières solutions développées par Salesforce.com. Cette « entreprise sociale » a modifié son slogan pour désormais préciser que le « business est social », entendez 2.0, est sa marque de fabrique. Après les critiques des organismes sociaux américains, Saleforce a en effet été obligée de changer son fusil d'épaule afin qu'elle ne puisse plus se faire appeler « entreprise sociale ». Malgré cette guerre sémantique, Marc Benioff introduit son propos sur les œuvres de bienfaisance auquel sa société participe et reverse 1 % de ses capitaux propres. Une fois cet avant-propos terminé, le dirigeant entre dans le vif du sujet.

« Nous sommes assis sur des épaules de géants. Je pense à Bill Gates, Larry Ellison, au travail fourni par Sergey Brin, Jeff Bezos, Steve Jobs. La décennie 2010 est donc celle de la social revolution. Désormais, des personnes comme Mark Zuckeberg ou Biz Stone sont des références. Bientôt, il y aura 4,5 milliards d'utilisateurs des réseaux sociaux au sens large. De nombreuses entreprises les ont également adoptés mais une meilleure intégration est nécessaire. Le 2.0 connaît une croissance jamais vue pour n'importe quelle industrie et tout le monde doit comprendre que nous sommes en face d'une véritable révolution des clients », assène le responsable.

Marc Benioff poursuit : « notre mission est de concrétiser cette évolution, ces changements et de les accompagner afin de permettre aux entreprises de se connecter à leurs clients. Les clients sont connectés, les partenaires, les employés et mêmes les produits via le M2M le sont également. Mais l'entreprise l'est-elle ? » Ces quelques phrases suffisent à résumer la présentation principale de plus de trois heures qui s'ensuivra.

Le credo de Salesforce est désormais clair. Proposer un outil unifié chargé de prendre le pouls sur ce qui se dit sur elle sur les forums ou les réseaux sociaux et de réagir spontanément (Chatter Communities). Sa solution permet également aux sociétés de mener des campagnes marketing ou publicitaires sur les sites traditionnels mais également au travers des applications et autres versions mobiles. Des briques s'occupent ensuite de mieux communiquer entre collaborateurs (Chatterbox) ou l'application Touch. Enfin, adoptant les codes des réseaux sociaux, le système de gestion des ressources humaines Work.com permet de mieux connaître l'état d'avancement des projets internes et va même jusqu'à accorder des trophées (badges) aux « bons » employés.

Marc Benioff, Salesforce

En proposant de nombreux services au sein d'une même solution, Salesforce entend se placer à la place du réseau social pour tisser un lien entre clients et professionnels mais également entre salariés d'une même entreprise. Pour Marc Benioff, une société doit donc être constamment dans la communication et propose même aux utilisateurs de son service de pouvoir s'enregistrer sur d'autres sites avec un seul et unique compte à la manière d'un Facebook Connect.

Le dirigeant assure : « l'impact d'une société se mesure désormais à sa capacité de toucher et d'ajouter des clients présents un peu partout. Pour cela, elle doit être connectée à ses derniers et aux produits qu'elle propose ».
Modifié le 20/09/2012 à 07h48
Commentaires