Oracle et Salesforce signent un partenariat majeur dans le cloud

Les deux firmes annoncent la signature d'un partenariat de 9 ans portant sur l'intégration de leurs produits, notamment des bases de données Oracle au sein de l'écosystème Salesforce. Applications, plate-forme et infrastructure sont les 3 piliers de cet accord.

Oracle logo
Voilà plusieurs jours, les rumeurs évoquaient la signature prochaine de plusieurs accords majeurs entre Oracle et une partie de ses rivaux à savoir Microsoft, Salesforce et NetSuite. Après l'annonce d'un accord entre le géant de Redmond et Oracle portant sur la possibilité pour les utilisateurs de Windows Server et de Windows Azure de déployer les produits d'Oracle sur leurs propres infrastructures, le groupe de Larry Ellison annonce avoir signé un partenariat avec Salesforce.

Portant sur 9 ans, le partenariat a pour vocation de toucher 3 ensembles majeurs à savoir les applications, les plate-formes ainsi que l'infrastructure. En conséquence, les bases de données Oracle, l'OS Linux, les services Exadata ainsi que la plate-forme Middleware Java doivent à terme devenir des standards pour Salesforce. Ils pourront donc être combinés aux produits de l'éditeur californien en plus de l'implémentation d'Oracle Fusion.

Le montant et les détails financiers de ce « rapprochement » ne sont pas indiqués mais les deux dirigeants dévoilent leur enthousiasme après la signature de l'accord. Mark Benioff, p-dg de Salesforce précise ainsi que « Larry et moi-même sommes d'accord sur le fait que Salesforce.com et Oracle ont besoin d'intégrer nos clouds. Le CRM intégré à Oracle Fusion HCM ainsi qu'à ses services financiers est donc une réunion du meilleur des deux mondes ».

Pour sa part, Larry Ellison, p-dg d'Oracle ajoute dans un communiqué « lorsque des clients choisissent des applications cloud, ils s'attendent à ce que l'implémentation se fasse rapidement et à peu de frais, ils s'attendent également à disposer d'applications disponibles immédiatement, même si ces dernières proviennent d'éditeurs différents ».

Les deux anciens collaborateurs (Benioff a passé 13 années chez Oracle) s'étaient adressés par le passé plusieurs piques verbales. Le premier accusant notamment le second de ne pas avoir de réelle stratégie et de ne pas suffisamment développer l'innovation au sein de son groupe. Désormais, les querelles du passé semblent éteintes. Reste à savoir si cette bonne entente pourra perdurer sur les 9 années à venir.
Modifié le 26/06/2013 à 09h01
Commentaires