le samedi 06 janvier 2018

Le LG G7 sortira, mais sous un autre nom

A la peine face à l'autre géant coréen Samsung sur le segment des smartphones, LG a décidé de renoncer à sa gamme G pour, peut-être, mieux se relancer. Le prochain G7, qui doit être présenté au Mobile World Congress de Barcelone fin février, portera un nouveau nom qui n'a pas encore été révélé.

Ce toilettage marketing autour du prochain flagship de LG intervient moins de deux mois après le débarquement du CEO de sa division mobile.

Adieu G7, bonjour G70 ?


Changer de nom, c'est changer de destin, dit le poète. En difficulté avec sa division smartphones depuis 2015, LG, ex-cador du secteur, tente de se relancer en abandonnant sa gamme G inaugurée il y a maintenant 6 ans avec l'Optimus G. L'opération s'annonce difficile, car les deux derniers modèles, le G6 et le V30, n'ont pas trouvé leur public, malgré des performances techniques saluées par la presse.

Rien n'y fait, la part de marché de LG ne cesse de s'éroder face au tout-puissant rival Samsung. Le prochain flagship de LG ne s'appellera donc pas G7, comme la logique l'aurait pourtant voulu. C'est aujourd'hui la seule certitude, le nouveau nom n'ayant pas encore été dévoilé.

g7 lg


Est-il déjà trop tard ?


Le prochain smartphone de LG sera présenté lors du Mobile World Congress qui s'ouvrira à Barcelone en Espagne le 26 février prochain. Des rumeurs parties d'une source proche du constructeur affirment que LG va opter pour un nom comportant deux chiffres, à l'instar du V30 lancé en 2017.

LG tentera-t-il le G70 ? Le mystère reste entier à ce jour. Le rebranding n'est en tout cas pas une stratégie inédite : dans le domaine des smartphones, Samsung et Apple y ont eu recours par le passé, avec succès. Reste à savoir si LG, en pleine tourmente dans sa gouvernance depuis le limogeage de son PDG Juno Cho, remplacé depuis le 1er janvier par Hwang Jeong-hwan, parviendra à revitaliser sa division smartphones, à l'heure où Apple et Samsung continuent d'écraser un marché sur lequel les concurrents chinois (Huawei, Xiaomi) entendent se faire, eux aussi, une place au soleil.

Modifié le 05/01/2018 à 12h41
Commentaires