le dimanche 09 octobre 2016

Apple Watch : le succès n'est pas à l'heure

Lancée en avril 2015 et mise à jour en septembre 2016, l'Apple Watch s'essouffle déjà et ce n'est pas son repositionnement vers le marché du fitness, via son accord avec Nike, qui la relancera.

Cette actualité ayant rencontré un certain succès dans la semaine, nous la remettons en avant afin que ceux qui n'aient pas pu profiter de l'information puissent en avoir connaissance.

L'Apple Watch n'est pas le relai de croissance attendu. D'après Ming-Chi Kuo, analyste toujours bien informé chez KGI Securities, cité par Appleinsider, la montre connectée devrait voir ses ventes dégringoler de l'ordre de 15 à 25 % en 2016, comparé à l'année précédente. Alors qu'Apple aurait vendu 10,4 millions de montres en huit mois en 2015, il devrait en écouler entre 8,5 et 9 millions sur douze mois cette année, ce, malgré les nouveautés.

En septembre, l'américain a dévoilé la deuxième itération de la montre (Series 2). Au menu, un processeur plus véloce, rendant enfin l'interface fluide, une puce GPS, une plus grande autonomie vis-à-vis de l'iPhone et bientôt une déclinaison dédiée au sport en partenariat avec Nike. En parallèle, Apple a conservé au catalogue la première montre (Series 1), rendue plus rapide (grâce à une nouvelle puce et watchOS 3) et moins chère. Est-ce suffisant ?

Les 4 défauts de l'Apple Watch


Selon Ming-Chi Kuo, ce produit reste confronté à quatre défis majeurs : un manque de « killer app » (une ou plusieurs applications qui rendraient la montre manifestement utile), une autonomie de batterie « inadaptée » (moins de 48 heures), sa dépendance toujours trop grande à l'iPhone et enfin son interface pas très commode.
Ajoutons un design qui ne fait pas consensus, et une note qui se sale vite dès que l'on veut changer de bracelet.

« Les ventes de nouvelles Apple Watch sont en fait tirées par une base de fans de la marque aux États-Unis, le remplacement de la première génération et une demande de niche, plutôt que par le marché de masse », écrit l'expert dans sa note. Pendant ce temps, c'est Fitbit qui domine le marché des bracelets et montres connectées, avec une gamme de produits « simples et grand public », que Ming-Chi Kuo va jusqu'à comparer avec l'iPod...


Apple Watch Nike


À lire :



Modifié le 07/10/2016 à 16h20
Commentaires