le vendredi 16 juillet 2010

IPhone 4 : la conférence de toutes les explications ?

Un peu de dérision ne fait pas de mal après tant d'imbroglio autour de cette fameuse antenne d'iPhone 4. Et de la dérision, Apple a voulu en jouer aujourd'hui, avec la conférence de presse censée mettre fin à tous les doutes autour de ce que la Pomme va faire pour régler le problème. Pour rappel, des problèmes de réception importants ont été démontrés un peu partout, et Apple, qui a longtemps rejeté la faute sur un souci logiciel, est sous le feu des critiques depuis la sortie de son téléphone. Retranscription en direct de la conférence.

Un peu de dérision, donc, pour faire passer la pilule. La conférence de presse d'Apple s'ouvre sur la chanson « The iPhone 4 Antenna song », qui tourne en boucle sur les ordinateurs des anglophones du monde entier depuis la nuit dernière.

Et voilà le drame, sorti de la bouche de Steve Jobs même : « Nous ne sommes pas parfaits. Les téléphones ne sont pas parfaits. » Le chef d'Apple de rajouter que si vous ne savez pas qu'Apple aime rendre ses clients heureux, vous ne connaissez pas Apple. Après quelques chiffres pour célébrer l'iPhone, ses qualités et les notes attribuées par différents médias, Steve Jobs arrive à l'essentiel : « Antennagate » barre la tableau noir.

Antennagate
Rappelant qu'Apple n'a eu que 22 jours pour traiter le problème, Steve Jobs met l'accent sur le fait que le cas de l'iPhone n'est pas unique. Tous les téléphones, des Nokia aux BlackBerry de RIM, en passant par les téléphones Windows, seraient touchés. Steve Jobs présente quelques photos pour appuyer son discours. Deuxième constat du PDG : la représentation du taux de réception du réseau n'est pas standardisé. RIM a une barre minimum et cinq maximum, d'autres téléphones Android vont de 0 à 4 ou de 1 à 4... Bref, on l'a compris, « les téléphones ne sont pas parfaits. »

Antennagate
Steve Jobs persiste : l'algorithme de calcul du nombre de barres à afficher est mauvais. Il a donc été revu dans la mise à jour qui vient d'être distribuée. Pour le PDG, le matériel n'y est pour rien. Il veut prouver ses dires par la qualité des protocoles et des salles de test d'Apple. Et selon lui, pour les ingénieurs et docteurs d'Apple, c'est la meilleure antenne jamais produite. « Qu'avons-nous appris ? Les téléphones ont des points faibles. Pas uniquement l'iPhone 4, tous les téléphones. >

Steve Jobs en appelle alors aux données de l'AppleCare. Selon le service après-vente d'Apple, il n'y aurait que 0,55% des utilisateurs d'iPhone 4 qui ont appelé pour un problème d'antenne. Il met également en avant les clauses de retour de l'opérateur AT&T. « Vous pouvez ramener un téléphone sans qu'on vous pose aucune question. Apple a la même chose. Quels sont les taux de retours ? Comparons les avec l'iPhone 3GS. » Selon la diapositive suivante, ils sont de 1,7% pour l'iPhone 4, et de 6,0% pour le 3GS après quelques jours de commercialisation.

Dernière information chiffrée : les taux d'appels perdus, fournis par AT&T selon Steve Jobs. Ils seraient inférieurs à 1 appel perdu pour 100 appels passés... De plus que pour le 3GS. Le PDG ne donne pas les chiffres exacts. Petit tour de passe-passe sur la diapositive qui récapitule tous les points : l'appel perdu supplémentaire par rapport aux 3GS (pour 100 appels passés) est devenu... 1 appel perdu pour 100 appels passés. De l'art de détourner un chiffre :

Antennagate


En conséquence, Steve Jobs estime que le problème est réel, mais qu'il ne concerne qu'une fraction très réduite d'utilisateurs. Et la réponse d'Apple est la mise à jour d'iOS4... Et une coque de type « Bumper » gratuite pour chaque iPhone 4 acheté. Les formulaires pour recevoir une coque gratuite (on peut choisir la couleur !!!) seront mis en ligne sur le site d'Apple la semaine prochaine. « Et si vous n'êtes pas content, vous pouvez ramener le téléphone. Nous vous rembourserons dans les 30 jours. »

Steve Jobs passe aux autres points de la mise à jour. Correction d'un bug avec le capteur de proximité en cours selon le chef, Apple travaille dessus. Par ailleurs, l'iPhone blanc est prévu pour la fin du mois de juillet, et 17 nouveaux pays devraient recevoir l'iPhone 4 dans le même temps. Mais surtout :

Antennagate


Une façon de le rappeler une dernière fois avant les questions des journalistes et blogueurs, que Steve Jobs n'a pas épargnés durant sa présentation, les accusant à demi-mots de grossir l'affaire ? En tous cas, pour Steve Jobs, « il n'y a pas d'Antennagate. » Car en montrant aux utilisateurs comment le tenir ou en leur offrant de quoi couvrir l'antenne. Mais le PDG estime que l'iPhone 4 est le meilleur téléphone du monde malgré tout. La conférence est finie, et c'est l'heure des questions-réponses. La première, très décalée avec l'actualité, demande à Steve Jobs des nouvelles de... sa santé. Il va bien, fin de la retranscription.

Comme souvent, merci à Engadget pour ses photographies.
Modifié le 12/07/2012 à 09h45
Commentaires