le mercredi 20 janvier 2016

AMD a encore perdu du terrain sur les GPU

Toujours pas de reprise à l'horizon pour AMD qui a accusé une forte contraction de ses ventes en 2015, et reste très prudent pour l'exercice 2016. L'architecture Polaris est très attendue.

La fin de 2015 a été difficile pour AMD. Malgré la hausse des ventes saisonnière liée aux fêtes de fin d'année (achats de consoles, de PC), le bilan reste négatif comparé à l'année précédente. La société a laissé échapper son chiffre d'affaires de 23 % sur la période, à 958 millions de dollars. Seule bonne nouvelle : AMD a réussi à résorber un pan de sa perte nette, ramenée à 102 millions de dollars, contre 364 millions un an plus tôt.

Autre fait notable : pour la première fois, la branche entreprise a généré plus de chiffre d'affaires que celle dédiée aux puces graphiques. C'est, au premier regard, une bonne nouvelle pour AMD, étant donné que ce secteur figure dans ses priorités stratégiques. Malheureusement, l'explication tient au fait que cette activité a simplement moins reculé, en un an, que l'autre... Bref, l'entreprise n'est pas le levier de croissance espéré.

Les espoirs reposent sur Polaris


Pénalisé par le recul continu des royalties liées aux puces équipant les consoles Playstation 4 et Xbox One, et une demande atone pour les serveurs, la division entreprise a décroché de 15 %, à 488 millions de dollars. La branche dédiée aux cartes graphiques, elle, a chuté de 29 % en un an, pour atteindre 470 millions de dollars.


AMD
L'architecture Polaris (14 nm FinFet), prévue pour la mi-2016, est un peu attendue comme le messie - Crédit : AMD.


Après six trimestres consécutifs de baisse, la relance pour AMD sera-t-elle en 2016 ? Pas vraiment, a tenté de désamorcer le groupe, expliquant que l'environnement incertain en Chine (42 % de son chiffre d'affaires), va peser sur ses résultats, au moins au premier trimestre, où les ventes devraient accentuer leur contraction, de 11 à 17 % comparé à 2014. Mais sur l'ensemble de 2016, AMD s'attend à ce que Polaris relance ses résultats.


À lire également :

Modifié le 20/01/2016 à 22h12
Commentaires