Le paiement par la voix débarque en France

Avec son authentification vocale pour le paiement en ligne, une première en France, la Banque Postale veut montrer qu’elle répond aux problématiques de cybersécurité de façon innovante.


À partir de l'été 2016, les clients de la Banque Postale pourront authentifier leurs paiements en ligne avec leur voix. Cette nouvelle fonctionnalité est en test depuis 2013 et vient de recevoir l'aval de la Cnil et du GIE Cartes Bancaires. Sa vocation est de devenir une alternative au 3D Secure, que les cyberacheteurs connaissent bien.

La solution, baptisée LBP Pay, a été développée en collaboration avec la société Talk To Pay, filiale du cabinet de conseil spécialisé dans le paiement PW Consultants. Voici les étapes à respecter pour bénéficier du service :

1/ Activer LBP Pay avec un code reçu par courrier (papier)
2/ Installer l'extension pour navigateur LBP Pay
3/ Enregistrer le message vocal d'authentification


LBP Pay
LBP Pay repose en partie sur une extension pour navigateur - Crédit : LBP.


Une fois que c'est fait, la cinématique de paiement se déroule comme suit :

1/ Le consommateur se rend sur la page de paiement classique
2/ L'extension LBP Pay se déclenche, provoquant un appel téléphonique
3/ La personne prononce la phrase d'authentification, comme : « Je m'appelle Jean Dupont »
4/ Une fois authentifié, l'extension génère un cryptogramme à 3 chiffres à usage unique
5/ Fort de ces deux authentification, il remplit automatiquement le formulaire de paiement
6/ En dernier lieu, le client valide la transaction

La voix, moins pratique que l'empreinte digitale ?


Le moins que l'on puisse dire est que cette cinématique de paiement paraît bien plus contraignante que la classique, notamment celle d'Amazon, qui préenregistre les coordonnées bancaires, et permet de payer en un clic seulement. Comparé au gestionnaire de mot de passe qui enregistre toutes les coordonnées bancaires (sauf le cryptogramme à 3 chiffres pour athentifier la transaction), LBP Pay paraît plus contraignant aussi.

Citons enfin le paiement à la Apple Pay, où l'authentification se fait également de façon biométrique, grâce aux empreintes digitales, mais de façon plus rapide qu'avec la voix. Si l'argument de la Banque Postale est avant tout sur le terrain de la sécurité, il restera à vérifier que la reconnaissance vocale est fiable. Quid de l'aphonie ?


Sur le même sujet :
Modifié le 29/02/2016 à 16h11
Commentaires