le mercredi 23 mars 2016

Secrets d'entrepreneurs : comment faire décoller son projet ?

Alors que des milliers de projets sont en ligne sur les grandes plates-formes de crowdfunding, pousser les gens à participer financièrement à sa campagne est capital. Amis, réseaux sociaux, journalistes, il faut user de tous les moyens pour déclencher un effet boule de neige. C'est dans les premiers jours, les premières heures que se joue le succès ou l'échec d'une campagne.

Une fois la plate-forme choisie, il faut rédiger le contenu de la page qui va décrire la campagne. Attention à l'amateurisme, les internautes vont très rapidement rejeter les projets dont la présentation est bâclée. Même lorsqu'on est qu'un groupe d'étudiants, il faut faire forte impression avec des contenus de qualité professionnelle, notamment la vidéo de présentation qui va faire la différence.

« Nous avons tout fait nous-mêmes car nous n'avions pas de budget avant de lancer la campagne » reconnait Séverin Marcombes, PDG de Lima. « Les photos ont été faites avec mon appareil et nous sommes allés dans les locaux d'une autre start-up pour les prendre car nous n'avions pas encore de locaux. Nous avons négocié avec une start-up dans le domaine de la vidéo pour nous tourner la vidéo gratuitement et nous n'avons pu les rémunérer qu'après la campagne ».

Outre l'aspect purement visuel et bien entendu la qualité du produit, un autre critère clé participe au succès où à l'échec d'une campagne : c'est son montant. « Au plus tôt vous atteignez votre objectif initial, au plus vous allez dépasser ce seuil » résume Jean-Luc Vallejo, fondateur d'ISKN. Sa campagne Kickstarter est parvenue à rassembler près de 350 000 dollars auprès de 2 400 contributeurs.

Iskn slate5
Tablette Slate de chez ISKN


« Décoller rapidement vous permet de vous retrouver sur la page d'accueil Kickstarter et ainsi bénéficier d'une très forte visibilité. D'autre part, vous avez plus de chances que les gens misent sur votre projet plutôt que sur les autres car ils sont rassurés de voir que vous avez déjà atteint votre objectif ». Ainsi, l'entrepreneur conseille de volontairement réclamer moins que nécessaire dans l'objectif initial de la campagne afin d'atteindre ce montant le plus rapidement possible et dépasser l'objectif initial.


Edwin Van Ruymbeke, concepteur du Bionic Bird, cet oiseau en carbone dont il est possible de contrôler le vol avec une application pour smartphone, précise ce point de vue : « Le montant demandé doit être atteignable dans les 2-3 premiers jours de campagne, de façon à avoir une progression très rapide en % de votre objectif, et être mentionné dans la Newsletter d'Indiegogo ».

Il conseille : « Il faut fédérer autour de soi, c'est à dire sa famille, ses amis, son réseau pour le 1er jour ou avoir un investisseur qui met en route. Le but est d'obtenir la newsletter de la plateforme dès la première semaine. C'est essentiel pour lancer votre campagne au grand public. Ensuite, une fois le lancement réussi, il faut avoir une équipe motivée pour relancer les média avec un plan sur les 40 jours suivants. Mais surtout, il ne faut pas négliger la préparation de sa campagne en amont, et en pas lésiner sur les moyens pour faire une page attractive dans l'esprit crowdfunding ».

Pour sa part, Jean-Luc Vallejo a élaboré une formule mathématique à appliquer pour calculer l'objectif initial de la campagne : « La règle est assez simple : il faut demander le tiers de ce que l'on souhaite vraiment. Nous avions besoin de 100 000 dollars, nous en avons demandé 35 000. Il faut essayer d'atteindre l'objectif sur le premier tiers de la campagne pour déclencher cet effet boule de neige qui vous permettra d'atteindre les 100 000 dollars à la fin de la campagne ». Un objectif qu'ISKN a largement dépassé puisque les 35 000 dollars ont été atteints en 12 heures seulement et, au final, 2 395 contributeurs ont misé 346 127 dollars sur le projet.

ISKN
Modifié le 23/03/2016 à 14h46
Commentaires