le mercredi 09 mars 2016

Secrets d'entrepreneurs : comment ils ont réussi avec le crowdfunding

Le financement participatif est un moyen a priori séduisant pour un créateur d'entreprise désargenté de lever de l'argent. Certains sont parvenus à lever des centaines de milliers d'euros, des millions parfois à partir d'une simple idée. Beaucoup ont échoué. Les "secrets d'entrepreneurs" permettent aux créateurs de start-up de s'exprimer et de livrer leurs recettes pour réussir sa campagne de crowdfunding.

Le crowdfunding ou financement participatif s'impose comme un moyen incontournable de financer le projet d'une start-up. Selon les chiffres collectés par CompInnov, un cabinet conseil pour le développement de la compétitivité et l'innovation des entreprises, le montant des fonds collectés en France a doublé en 2015 pour atteindre 296,8 millions d'euros.

Au total, 2,3 millions de financeurs, les « backers » dans le jargon, ont mis de l'argent sur une des plates-formes françaises de financement participatif depuis leur lancement. Des fonds qui ont pris la forme de dons (50,2 millions d'euros), de prêts (196,3 millions d'euros) ou d'investissements (50,3 millions d'euros) et qui ont financé 17 775 projets en France. Pour son étude, CompInnov a recensé dans l'Hexagone 27 plates-formes de crowdlending, spécialisées dans les prêts, 14 plates-formes dédiées aux investissements et 25 plates-formes de crowdfunding qui collectent des dons.

A côté des grands noms américains comme Indiegogo et Kickstarter qui acceptent aujourd'hui de financer des projets d'entreprises françaises en euros, il y a une pléthore de sites français prêts à aider les entrepreneurs, quel que soit leur domaine. Des noms se dégagent parmi les acteurs français comme Hoolders, KissKissBankBank, MyMajorCompany, Ulule, mais il n'est pas simple pour les porteurs de projets de choisir à la fois le mode de financement, la plate-forme qui va porter la campagne et surtout, réussir à attirer les internautes sur sa page pour les inciter à miser de l'argent sur un projet bien souvent encore virtuel.

Baromètre crowdfunding

L'alchimie nécessaire pour atteindre l'effet boule de neige qui fait qu'un projet va amasser des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d'euros en quelques heures, est bien difficile à obtenir. La rédaction de Clubic a interrogé les entrepreneurs français qui ont réussi les plus belles campagnes de financement participatif. Ils vous livrent leurs petits secrets.
Modifié le 08/03/2016 à 17h43
Commentaires