L'Assemblée convoque les députés twitteurs

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer compte évoquer au bureau de la chambre, le cas des députés qui twittent lors de réunions en huis-clos. Il faut dire que le député UMP Lionel Tardy s'est fait le spécialiste du live tweet (suivi en direct) que ce soit pour la réunion Hadopi ou pour l'audition d'un certain Raymond D. (ex-sélectionneur de talents).
Nyttwitter

Le chef de file de l'Assemblée nationale a donc expliqué à l'AFP que « Les nouvelles technologies sont là, il faut s'en féliciter, elle font circuler l'information de manière de plus en plus rapide. Mais elles ne peuvent remettre en cause le respect du huis-clos lorsque l'Assemblée ou une commission décide de siéger à huis-clos ». Du coup, la question sera mise à l'ordre du jour de l'Assemblée.

Il faut dire que Lionel Tardy avait reçu un « carton rouge » pour avoir suivi et rapporté en direct des propos de Raymond Domenech et Jean-Pierre Escalettes. De même, le député UMP Yannick Favennec avait aussi annoncé sur Twitter que Nicolas Sarkozy réorganiserait le gouvernement en octobre... Quand la communication n'est plus contrôlée, un petit rappel à l'ordre semble nécessaire.
Modifié le 12/07/2012 à 10h17
Commentaires