Un Firefox bien plus rapide en 2017 avec Quantum ?

Firefox bénéficiera l'an prochain d'un nouveau moteur de rendu : Gecko laissera sa place, avec la promesse de performances largement revues à la hausse, assure Mozilla.

Dans un billet de blog publié en début de semaine, l'éditeur du célèbre navigateur Firefox a assuré pouvoir offrir à ce dernier un tout nouveau moteur de rendu dès l'an prochain.

« Nous nous battons pour que les gains qu'offrira Quantum en termes de performances soient suffisamment sensibles pour que votre expérience Web en soit transformée », explique dans cette communication David Bryant, directeur de ingénierie pour Firefox.


Comment Mozilla va-t-il s'y prendre pour convaincre ? En se basant sur le travail réalisé depuis plusieurs années sur les projets Electrolysis et sur Servo. Le premier, qui a vu le jour dès la version 3.7 de Firefox, a pour but de dissocier le chargement de la page et son contenu tout en isolant le navigateur du reste du système. Ainsi, si le plugin d'une page Web ne charge pas, le reste du navigateur doit toujours être fonctionnel. Electrolysis doit également renforcer la sécurité du navigateur.

Firefox

Servo, de son côté, est un nouveau moteur de rendu développé conjointement avec Samsung. Il est écrit en Rust (en non en C++), un langage obligeant les développeurs à adopter une syntaxe stricte pour éviter toute vulnérabilité. Il est également optimisé pour les tâches qui requièrent une parallélisation importante et capable d'isoler, en mémoire, les différentes tâches qu'il est chargé de traduire, de façon à garantir stabilité globale et sécurité.

« Les pages se chargeront plus rapidement et le défilement sera très fluide. Les animations et les applications répondront instantanément et même un contenu plus lourd s'affichera avec des taux de rafraîchissement à la hauteur. Et le contenu le plus important sera priorisé afin de s'afficher au plus vite, en concentrant la puissance où vous en avez le plus besoin ».

Quantum assurera-t-il un avenir plus radieux à Firefox, qui a subi de plein fouet l'émergence du Chrome de Google ?
Modifié le 04/11/2016 à 06h25
Commentaires