le jeudi 21 janvier 2016

Boomerang, le service d'Eurostar pour s'échanger des produits entre Paris et Londres

Eurostar propose depuis quelques jours un nouveau site, baptisé Boomerang, qui propose aux voyageurs entre Paris et Londres de ramener des produits locaux aux personnes qui ne peuvent pas faire le trajet.

Les Français adeptes des produits anglais et les Anglais amateurs de produits français peuvent se retrouver depuis peu autour de l'application Boomerang, proposée par le groupe Eurostar. L'objectif : mettre à profit les voyages des uns pour combler les envies pas toujours simples à assouvir des autres, en rapportant des allers-retours entre Londres et Paris des produits que l'on ne trouve pas dans l'un ou l'autre pays.

En pratique, un Français qui se rend en Angleterre peut proposer, via l'application, de rapporter en France tel ou tel produit typique de son pays d'accueil. Les utilisateurs de l'autre côté de la Manche peuvent, de leur côté, surveiller les propositions réalisées par le biais de l'application. Il est également possible de formuler des demandes auxquelles les voyageurs peuvent choisir de répondre.

Les tarifs sont fixés par le voyageur, et Eurostar recommande de rester « raisonnable et réaliste » dans ses propositions. Comme l'idée n'est pas non plus de créer un marché de produits vendus sous le manteau, les transactions sont limitées à 30 livres ou 40 euros. A travers le site, des transactions impliquant de l'alcool, du tabac ou des produits imposables sont impossibles. Le paiement s'effectue par PayPal, lorsque les deux parties ont validé la transaction chacun de leur côté.

Boomerang Eurostar

On imagine cependant que les limitations du site peuvent être facilement contournées par ses utilisateurs, puisque ces derniers doivent se rencontrer pour effectuer la transaction finale. De fait, Boomerang pourrait être utilisé pour réaliser des prises de contact en vue d'échanges réguliers. Mais, dans ce cas, les transactions ne seront plus dans la ligne de mire d'Eurostar, qui explique ne pas toucher de commission sur les transactions réalisées.

Dans l'immédiat, Boomerang est proposé à tous dans une forme expérimentale, puisque Eurostar a décidé de tester le service durant 3 mois avant d'éventuellement le prolonger si le succès est au rendez-vous.
Modifié le 21/01/2016 à 16h10
Commentaires