le lundi 19 juin 2017

Comment Elon Musk veut conquérir Mars

La colonisation de la planète Mars est l'un des objectifs d'Elon Musk, le milliardaire fondateur de Tesla et, surtout, SpaceX. Il croit dur comme fer que ce sera possible dans un avenir relativement proche et, dans un article publié le 1er juin 2017, il revient sur sa présentation faite en septembre 2016, où il a annoncé son projet dans les grandes lignes. Cet article est plus détaillé et révèle que pour Musk, conquérir Mars est une nécessité pour la survie de l'espèce humaine.

Le titre de l'article laisse en effet peu de doutes sur les projets d'Elon Musk pour les humains : Making Humans a Multi-planet Species (Faire des humains une espèce multi-planétaire) rappellera aux fans de science-fiction de nombreux films et séries.

200 000 dollars pour aller sur Mars


L'article, très détaillé, aborde notamment le problème des coûts du voyage : il ne peut pas être trop cher, faute de quoi le système multi-planétaire ne pourrait pas être viable. Le programme Apollo, qui a permis à 12 personnes d'aller sur la Lune, a coûté, selon Musk, entre 100 et 200 milliards de dollars actuels. Un voyage sur Mars qui coûterait 10 milliards de dollars par personne est clairement une absurdité économique.

L'un des objectifs d'Elon Musk est donc simple : réduire au maximum les coûts du voyage. Il est déjà en train d'y parvenir, avec la réutilisation des capsules Dragon et du premier stade de la fusée Falcon 9. En réussissant à créer des fusées capables de faire plusieurs allers-retours entre la Terre et la Planète rouge, il espère faire baisser le prix du voyage à 200 000 dollars, soit le prix moyen d'une maison aux Etats-Unis.

Surface Mars


La colonisation avant le 22e siècle ?


L'enjeu est majeur pour les Terriens : coloniser Mars signifierait, dans l'esprit d'Elon Musk, se sauver. En colonisant Mars, les humains éviteraient une extinction massive provoquée par une catastrophe sur Terre, comme une guerre nucléaire ou l'impact d'une météorite. Mais Mars promet avant tout de nouvelles ressources.

Pour emmener les hommes sur Mars, Elon Musk pense à des fusées en fibre de carbone capables d'atteindre la vitesse de 100 800 km/h, ravitaillées par des stations orbitales en cours de route. Un projet qu'il pense être réalisable avant la fin du 21e siècle, bien qu'il prévienne dès maintenant : ce sera compliqué et il faudra s'attendre à de grosses pertes humaines.

Modifié le 19/06/2017 à 12h15
Commentaires