le jeudi 14 janvier 2016

Desert Bus, l'un des jeux les plus ennuyeux du monde, va revenir en réalité virtuelle

Réputé pour être l'un des jeux les plus rébarbatifs de l'histoire, Desert Bus va avoir droit à une résurection sur des supports de réalité virtuelle, a récemment annoncé l'un de ses créateurs.

Conduire un bus des heures durant dans le désert avec pour unique objectif de relier une ville A à une ville B sans jamais dévier de la route, tel est l'objectif de Desert Bus, un jeu initialement sorti sur SEGA CD en 1995, au sein de la compilation Penn & Teller's Smoke and Mirrors. Le titre, réputé pour être l'un des jeux vidéo les plus ennuyants ayant jamais existé, est aujourd'hui surtout connu pour le marathon caritatif Desert Bus of Hope (ou Desert Bus de l'Espoir en France).

Jouissant d'une réputation quelque peu subversive, Desert Bus devrait connaître prochainement une remise au goût du jour dans l'ère du temps, bien qu'assez inattendue : une version en réalité virtuelle. C'est Penn Jillette, l'un des créateurs du jeu initial, qui a annoncé la nouvelle dans l'un de ses podcasts.

« Seulement pour le caritatif »


Cette nouvelle version, qui devrait s'intituler sobrement Desert Bus 2.0, sera « probablement proposée sur Oculus Rift et PlayStation VR. » Penn Jillette explique travailler sur le développement avec Randy Pitchford, le président de Gearbox Software.

Mais il n'y a aucune grosse annonce à attendre autour de ce nouveau jeu : son créateur explique en effet que Desert Bus 2.0 est avant tout développé « pour les organismes caritatifs, afin qu'ils puissent l'utiliser pour récolter des fonds. »

Une proposition altruiste mais qui a tout de même de quoi laisser dubitatif : la réalité virtuelle est, souvent - trop souvent ? - une expérience solitaire, assez difficile à partager. On se demande donc si le choix de la VR pour un titre tourné vers une expérience partagée en ligne avec des internautes est la meilleure stratégie possible. De plus, le côté nostalgique distillé par Desert Bus est dans doute pour beaucoup dans le succès de Desert Bus for Hope. Un choix curieux, donc, mais venant de l'un des créateurs d'un jeu qui compte parmi les plus « chiants » du monde, on peut s'attendre à des surprises.

Modifié le 15/01/2016 à 13h49
Commentaires