Les Snaps d'Ubuntu facilitant l'installation des applications se démocratisent

Le conteneur mis au point pas Canonical pour faciliter l'installation des applications est désormais fonctionnel pour les autres distributions, GNU/Linux.

A l'heure actuelle, les logiciels en cours d'installation sur une distribution GNU/Linux cherchent généralement des dépendances déjà présentes sur le système. Un composant peut effectivement avoir été installé par une autre application, ou directement par le système. Or sur les versions à support étendu, par exemple en entreprise, les mises à jour sont moins fréquentes. De fait, ces dépendances requises ne sont pas automatiquement mises à niveau ou sont simplement absentes. Il devient alors un peu plus compliqué d'installer la dernière mouture d'une application sur un système lui-même non mis à jour.

Pour corriger ce problème, la société Canonical, éditant la distribution Ubuntu, a présenté un peu plus tôt cette année les Snaps. Ces conteneurs présentent plusieurs avantages. D'une part le développeur peut proposer la dernière version de son logiciel, d'autre part, l'application est confinée dans un mode sandbox pour plus de sécurité.


Les Snaps peuvent contenir non seulement l'application mais également chacune des dépendances nécessaires pour son bon fonctionnement, même si ces dernières sont déjà présentes sur le système. Mais pour éviter un poids trop important, le développeur sera en mesure de ne proposer que les éléments des dépendances logicielles devant être mis à jour.

Ubuntu ban


Selon le blog Techcrunch, la technologie est désormais fonctionnelle pour les autres distributions GNU/Linux. Il faut dire que le processus n'est pas passé inaperçu et pour étendre sa compatibilité, Canonical a reçu le soutien de plusieurs acteurs majeurs du logiciel libre et notamment Dell, Samsung, the Linux Foundation, The Document Foundation, Krita, Mycroft ou encore Horizon Computing. Plusieurs contributeurs travaillant sur les distributions Arch, Debian, Gentoo et OpenWrt ont également mis la main à la pâte.

Les Snaps sont ainsi devenus fonctionnels sur les dérivés d'Ubuntu (Kubuntu, Lubuntu, Ubuntu GNOME/MATE, Kylin ou Xubuntu) mais également sur Arch, Debian et Fedora. La technologie est en cours de finalisation sur CentOS, Elementary, Gentoo, Mint, OpenSUSE, OpenWrt et Red Hat Entreprise Linux.
Modifié le 15/06/2016 à 11h52
Commentaires