Kodak annonce le KodakCoin, le titre flambe en bourse

En annonçant au CES de Las Vegas qu'il allait battre sa propre cryptomonnaie, le KodakCoin, Kodak a vu le cours de son action s'envoler de 120 % en une séance.

La société américaine souhaite faire de sa cryptomonnaie un outil destiné aux photographes pour gérer leurs droits d'auteur.

La valeur de Kodak triplée en 8 heures


En ce moment, il suffit de mettre de la blockchain dans son business plan pour voir fondre sur soi les investisseurs et les actionnaires alléchés par les promesses de gains faramineux. Mardi 9 janvier, au CES de Las Vegas, Eastman Kodak dévoilait son intention d'émettre prochainement sa propre cryptomonnaie, le KodakCoin. L'annonce a eu l'effet d'une bombe : entre midi, heure de l'annonce, et la clôture à Wall Street à 16h, le titre a pris 117, 6 %, passant de 3,10 dollars à 6,85. Et l'ascension s'est poursuivie après la clôture, pour s'arrêter à 20h à 9,10 dollars, après un plus haut à 10 dollars.

Voilà des années que Kodak n'avait pas suscité un tel appétit : en 4 ans, la valeur de l'entreprise avait été divisée par 10. Voilà que celle-ci a triplé en moins de 8 heures ! Les marchés financiers n'avaient plus connu de tels bonds depuis la fin des années 90, au moment de la fameuse bulle Internet. Kodak signe-t-il là le début de son grand retour ? Le groupe, auteur d'une boulette historique en n'ayant pas cru au début des années 2000 que l'avenir était au numérique, se lance à corps perdu dans la technologie blockchain pour se construire un avenir 2.0.

Social logo kodak


Kodak mise aussi sur le mining


Le KodakCoin sera lancé le 31 janvier prochain, mais n'est que l'un des pans d'un projet plus vaste baptisé KodakOne autour des cryptomonnaies : concrètement, il s'agit d'une plateforme de gestion des droits des images à destination des photographes. Ils pourront stocker dans la blockchain leurs archives et nouvelles photos, en céder les droits en toute confiance et s'assurer d'un paiement rapide et sécurisé, en KodakCoin. KodakOne prendra également la forme d'un logiciel qui râtissera le web à la recherche des images utilisées sans permission.

Emetteur de monnaie, Kodak va également se lancer dans le minage de bitcoins, l'opération de création de la plus célèbre des monnaies virtuelles, par la résolution d'équations mathématiques complexes. Pour lui-même, d'abord : Kodak dispose d'énormes génératrices d'électricité héritées de son glorieux passé industriel, et qui trouveront un nouvel emploi dans le minage. Pour ses clients aussi, puisque Kodak va proposer à la location le Kodak KashMiner, un boîtier permettant de se lancer chez soi dans le minage.

Modifié le 10/01/2018 à 11h47
Commentaires