le jeudi 21 juillet 2016

Un brevet d'Apple engendre une pétition pour préserver les droits de l'homme

Apple a récemment obtenu les droits sur un brevet initialement déposé il y a cinq ans et ce dernier n'est pas vu d'un très bon oeil par les défenseurs de la vie privée.

Début juillet, nous rapportions qu'Apple imaginait pouvoir bloquer un iPhone à distance. Ce brevet décrit une technologie permettant de bloquer les prises de vue ou l'enregistrement de vidéo lorsque c'est interdit par le règlement, tel que dans une salle de concert, un musée ou une entreprise. Le téléphone recevrait l'interdiction par le biais d'émetteurs infrarouges fixés à la scène. Apple envisage également de pouvoir appliquer automatiquement un filigrane, par exemple pour organiser une campagne promotionnelle autour d'un événement et pour le compte d'une marque.

Mais l'idée ne semble pas plaire à tout le monde et plus de 12 000 personnes ont signé une pétition en expliquant que cette technologie pourrait très bien être partagée avec les forces de l'ordre. Au-delà de pouvoir filmer illégalement des représentations, certains estiment qu'entre de mauvaises mains, ce dispositif pourrait s'avérer dangereux.


« Le déploiement de cette technologie aurait des conséquences importantes, notamment pour la censure des dissidents politiques, des activistes et des citoyens qui enregistrent la brutalité policière », est-il ainsi expliqué sur la page officielle de cette pétition. Ces propos sont d'ailleurs repris par l'ACLU, l'Union civile des libertés américaines.

apple ban


Certes, l'obtention d'un brevet ne signifie pas que la technologie sera utilisée mais dans le doute, les gens se sont mobilisés. La pétition souhaite recueillir 13 000 signataires, un objectif atteint à plus de 98,6%.

Modifié le 21/07/2016 à 14h46
Commentaires