Pourquoi Steve Ballmer ne croyait pas au succès de l'iPhone

L'ancien PDG de Microsoft Steve Ballmer est revenu sur ses déclarations formulées peu après la présentation du premier iPhone, lesquelles illustraient le manque de clairvoyance de la société à l'époque.

Cette actualité ayant rencontré un certain succès dans la semaine, nous la remettons en avant afin que ceux qui n'auraient pas pu la consulter puissent le faire.


« 500 dollars pour un téléphone complètement subventionné et avec un forfait ? C'est le téléphone le plus cher que j'ai jamais vu ! Et il n'intéressera pas les professionnels parce qu'il n'a pas de clavier ! », tels furent les propos de l'ancien PDG de Microsoft Steve Ballmer peu après la présentation de l'iPhone par Steve Jobs en 2007.

Dans une interview auprès de Bloomberg, l'homme a récemment avoué que ses ambitions dans le domaine du hardware ont froissé ses relations avec Bill Gates. Il regrette toutefois ne pas avoir amorcé ces travaux plus rapidement.

« J'aurais aimé avoir pensé au modèle de subvention du téléphone par les opérateurs mobiles », affirme M. Ballmer. Et d'ajouter : « vous savez, les gens aiment bien me citer quand je disais que les iPhone ne se vendraient jamais à cause du prix trop élevé de 600 ou 700 dollars. ». Il reconnaît alors l'innovation d'Apple dans la stratégie commerciale visant à échelonner le coût de l'appareil sur la facture mensuelle.

Si l'homme attachait une importance au matériel au point de mener à bien une restructuration interne, sous sa direction, la société ne s'est jamais véritablement positionnée sur ce secteur. Le Kin n'est resté que 48 jours en commercialisation. Les premières tablettes Surface sous Windows RT ont coûté plusieurs millions de dollars à la société et le rapprochement avec Nokia n'a jamais porté ses fruits sur la gamme Lumia.


Steve Ballmer


Modifié le 10/11/2016 à 18h52
Commentaires