Le FBI veut hacker un nouvel iPhone

L'affaire opposant Apple au FBI risque de refaire parler d'elle. L'agence de renseignement souhaite en effet pouvoir accéder à un autre iPhone.

On se souvient des échanges entre le PDG d'Apple Tim Cook et le FBI. Les autorités souhaitaient pouvoir accéder au contenu de l'iPhone 5C de Rizwan Farook, le tueur ayant sévi à San Bernardino en début d'année. La firme de Cupertino avait notamment refusé de concevoir un logiciel permettant aux autorités de déverrouiller les smartphones de quiconque et donc d'amoindrir la sécurité du système iOS.

Lors d'une conférence de presse à St Cloud au Minnesota, l'agent spécial Rich Thorton explique que le FBI a obtenu l'iPhone de Dahir Adan, un terroriste associé à l'Etat Islamique ayant poignardé 10 personnes dans un centre commercial avant d'être tué par la police. Le téléphone est toutefois protégé par un mot de passe et le FBI ne sait toujours pas vraiment comment accéder à son contenu.


« Nous sommes en train d'évaluer les options légales et techniques qui s'offrent à nous pour déverrouiller ce terminal et les données qu'il peut contenir », explique M. Thorton.

FBI ban


Aucune information n'a été communiquée sur le modèle exact de l'iPhone en question, ni la version du système installé. Or ces éléments sont particulièrement importants puisque depuis iOS 8 les données sont chiffrées et même Apple ne peut y accéder sur demande légale. En outre, on ne sait si la procédure technique gardée secrète ayant permis d'accéder à l'iPhone 5C de Rizwan Farook sera bel et bien fonctionnelle sur ce modèle.
Modifié le 10/10/2016 à 11h04
Commentaires