Microsoft poursuit Salesforce sur neuf brevets

Salesforce
Salesforce, spécialisé dans la gestion de la relation client (CRM) dans le cloud, est attaqué par Microsoft. Selon la firme de Redmond, Salesforce porte atteinte à sa propriété intellectuelle sur neuf brevets différents. Pour l'anecdote, c'est seulement le quatrième procès pour violation de propriété intellectuelle que Microsoft intente à une autre entreprise.

Selon le vice-président de Microsoft responsable de ces questions, Horacio Gutierrez, « Microsoft est un leader et un innovateur dans l'industrie du logiciel depuis des décennies, et continue à investir des milliards de dollars chaque année pour proposer des services et produits logiciels de qualité au marché. Nous avons la responsabilité envers nos clients, nos partenaires et nos actionnaires de sauvegarder cet investissement, et nous ne pouvons donc pas négliger la violation de notre propriété intellectuelle par les autres. »

Les différents brevets mis en cause concernent des technologies de mapping entre données logiques et physiques, d'affichage de pages web avec un menu embedded, d'affichage de barres d'outils, de création automatisée de sites web en utilisant la génération active de pages avec un template, d'agrégation de configurations système dans un objet, de contrôle de vitesse et de temps pour l'affichage graphique, d'identification et d'obtention d'un logiciel d'un ordinateur distant, et de contrôle de l'accès aux données de différents clients dans un réseau informatique.

En janvier, Salesforce avait déclaré à la SEC, l'organisme de contrôle et de régulation des marchés financiers, qu'une « grande entreprise technologique » l'accusait de violer ses brevets. Depuis, Salesforce était en négociation avec cette entreprise, qui n'ont pas dû aboutir, étant donnée la plainte de Microsoft.
Modifié le 12/07/2012 à 09h45
Commentaires