le vendredi 07 août 2015

Les américains s’enflamment sur le look des informaticiens… et des informaticiennes

Peut-on être une ingénieure femme et jolie ? Doit-on bannir le jean et le T-Shirt chez les développeurs ? Deux questions sur lesquelles les américains s'écharpent ces derniers jours.

L'habit ne fait pas le moine. Le look non plus. Mais les stéréotypes ont la peau dure. Surtout quand il s'agit de préjugés entre hommes et femmes dans un secteur comme les technologies numériques. Pour preuve, le hashtag : #ILookLikeAnEngineer qui se répand comme une trainée de poudre depuis quelques jours. On le retrouve associé à une photo de femme, plutôt avenante. A côté, une description de son poste : spécialiste J2EE, développeur Open Source, enseignante. On pourrait le traduire par « Eh oui, je suis bien ingénieur. »






Tout a commencé par une publicité dans le BART, le fameux métro de San Francisco. OneLogin, une startup spécialisée dans la sécurité, utilise les photos de ses développeurs pour sa campagne de recrutement. L'un des développeurs en question est une femme, Isis Wenger, et elle est plutôt charmante.

Isis OneLogic

A la vue de sa photo, c'est l'emballement. Les messages pleuvent sur Facebook et Twitter. Certains incrédules, « c'est pas à ça que ressemble un ingénieur à San Francisco. » Mais la plupart sont carrément vulgaires, ou tout simplement sexistes : « Euh... Ils veulent attirer des femmes ou des hommes là ? »

Des méthodes de recrutement dignes des films pornos


Le volume de commentaires est tel que certains finissent par arriver aux oreilles de l'intéressée. Choquée, Isis Wenger publie un billet sur Medium où elle rappelle combien ces réactions reflètent le sexisme auquel sont confrontées les femmes du secteur.

« La plupart des gens ne se rendent pas compte de tout ce que nous devons supporter à longueur de journée. Pourtant, je n'ai jamais cherché à attirer l'attention » explique la jeune femme. Elle s'étonne d'ailleurs que la photo d'elle, « habillée, mal coiffée et quasiment sans maquillage » ait créé plus de controverses que d'autres campagnes, dans le même esprit, mais figurant des hommes.

Campagne de recrutement Dice

Campagne globale OneLogic dans le métro

Le premier débat est donc lancé. Pourquoi a-t-on autant de mal à imaginer une femme à la fois jolie et ingénieure ? La question est d'autant plus retentissante que la misogynie de la Silicon Valley a été plusieurs fois montrée du doigt. Un récent article de Newsweek raconte, par exemple, des méthodes de recrutement « dignes de films pornos » ou encore des hôtesses harcelées dans les conventions technologies. Selon une étude de la Harvard Business Review, 41% des femmes travaillant dans le secteur finissent par l'abandonner, contre seulement 17% des hommes.

Aujourd'hui, seulement 30% de femmes travaillent dans le numérique aux Etats-Unis. Et dans des métiers pointus comme celui de développeur, elles font figure d'exception. Or, selon les spécialistes, évoluer dans un environnement essentiellement masculin favorise les comportements machistes. En France, on trouve encore moins de femmes dans le numériques : 27% selon Syntec. Ces comportements sexistes, existent donc certainement aussi de notre côté de l'atlantique.

Les femmes informaticiennes ne sont pas les seules à créer la polémique sur leur look. Les hommes aussi, mais pour d'autres raisons... énumérées en page suivante.
Modifié le 07/08/2015 à 11h39
Commentaires