le vendredi 22 janvier 2016

Toshiba renouvelle ses PC professionnels et présente son Portégé Z20t

Toshiba réaffirme ses ambitions sur le marché des PC portables professionnels avec la présentation d'une gamme de produit clarifiée. En tête de gondole d'une offre assez classique, le Japonais place un séduisant deux en un, le Portégé Z20t-C.

La division B2B de Toshiba France a dévoilé jeudi matin ses gammes de PC professionnels pour l'année 2016. L'annonce s'est faite dans un contexte un peu particulier, puisque le groupe japonais connait actuellement d'importants déboires financiers, qui l'ont notamment conduit à envisager sa sortie du marché de l'informatique grand public (hors Japon). Soucieuse de ménager ses partenaires et clients, la filiale française a donc tenu à clarifier la situation : cette décision ne concerne que le marché des particuliers (B2C) et Toshiba dit vouloir rester un acteur de premier plan sur le volet de l'informatique professionnelle (B2B).

Comme pour témoigner de cette volonté, le constructeur a présenté jeudi l'intégralité de ses gammes 2016. Le catalogue se veut pour l'essentiel simplifié, avec trois diagonales d'écran (13,3, 14,1 et 15,6 pouces) et trois appellations marketing reflétant l'effet de gamme : Satellite Pro sur les machines les plus abordables, Tecra pour le milieu de gamme et l'historique Portégé sur le segment des châssis très fins. Les deux dernières familles adoptent toutes le connecteur nécessaire à l'installation sur la station d'accueil maison. Hors machine hybride, on remarque que Toshiba choisit de ne plus proposer de modèle 12 ou 17 pouces.

Toshiba Satellite Pro A40

Satellite Pro A40

Au delà, du design, de la finesse et des matériaux employés, les gammes se distinguent par le niveau d'équipement retenu et la flexibilité dans la configuration : les Satellite Pro la jouent modeste, avec en configuration de départ un disque dur, une simple dalle HD et une offre processeur cantonnée à l'entrée de gamme (Celeron, Pentium ou Core i3 sur les premiers prix). D'après Vincent Leroy, chef de marché PC B2B chez Toshiba France, ce segment représente environ 65% des ventes, avec des machines dont le tarif démarre à 450 euros. Plus premium, les Tecra et Portégé intégreront selon les modèles un module de chiffrement (TPM), un SSD, une dalle Full HD ou un processeur plus véloce, toujours issu du catalogue Intel (Core i5 / i7, ici en Skylake).

Pour émerger face à la concurrence, Toshiba construit son discours commercial autour de cette logique de gamme, avec la promesse d'un coût de possession (TCO) réduit au niveau d'une flotte d'entreprises grâce à un adaptateur secteur et une batterie standards sur tous les modèles (la batterie n'est cependant pas amovible sur les Portégé), ainsi que sur une image système (master) identique entre toutes les configurations, de façon à faciliter l'administration et la gestion de parc.

Toshiba Tecra A50

Tecra A50

Le japonais vante également la fiabilité de ses machines, amorcées par un BIOS maison. S'il refuse de communiquer avec précision sur les taux de retour enregistrés, il met en avant sa garantie de deux ans (avec enlèvement) accessible sur simple enregistrement, et surtout le remboursement du prix neuf en cas de panne pendant la première année, ainsi que l'assurance contre la casse ou le bris d'écran, là aussi proposée pendant un an à l'achat.

Portégé Z20t-C, le détachable pour les pros


En figure de proue d'un line-up somme toute très conservateur avec ses châssis clamshell, Toshiba place enfin un deux en un détachable pensé pour les cadres dirigeants, le Portégé Z20t-C. L'écran 12 pouces (Full HD à dalle mate) embarque l'intelligence, avec une configuration passive basée sur un Core M, de 4 à 16 Go de mémoire vive et 128 à 512 Go de SSD au format M.2. Cette tablette autonome, munie de sa propre connectique (dont un USB 3.1 type-C) vient s'enficher dans un clavier rétroéclairé, doté d'un pavé tactile et d'un trackpoint. Les charnières sont suffisamment solides pour que l'ensemble puisse être tenu d'une main située au niveau du clavier. Elles sont aussi réversibles (l'écran peut donc être placé dos au clavier) et verrouillables au niveau du port Kensington intégré. Chaque élément dispose d'une batterie qui conférerait 8 heures d'autonomie, pour un total qui avoisinerait donc les 16 heures.

Toshiba Portégé Z20t-C

Côté clavier, Toshiba a composé au mieux avec la finesse pour intégrer un HDMI, un VGA et un Ethernet plein format. L'écran embarque quant à lui un petit stylet numérique (avec détection sans contact). Le Portégé Z20t-C sera disponible aux alentours du printemps, avec une fourchette de prix qui devrait varier entre 1100 et 1600 euros en fonction des options retenues. L'ensemble de la gamme mise à jour arrivera sur le marché dans les mêmes dates.

Toshiba Portégé Z20t-C
Toshiba Portégé Z20t-C

Quid du Chromebook en entreprise ?


Officiellement, les gammes présentées par Toshiba sur le B2B ne comprennent pas de Chromebook, mais le japonais dispose tout de même d'une ou deux références au catalogue. En entreprise, celles-ci n'ont pas encore trouvé leur place, mais la filiale française indique tout de même avoir engagé plusieurs expérimentations avec des grands comptes. « Plusieurs de nos clients ont migré vers Google Apps, donc ils commencent à manifester leur intérêt pour leur Chromebook », commente Vincent Leroy, Chef de marché PC B2B chez Toshiba France, mais à ce stade, les projets relèvent surtout du proof of concept.
Modifié le 22/01/2016 à 12h16
Commentaires