le vendredi 02 octobre 2015

Samsung dément avoir triché sur la consommation énergétique de ses TV

Samsung est accusé d'avoir manipulé les chiffres des tests portant sur la consommation énergétique de ses téléviseurs. Mais le constructeur dément.

Le cabinet ComplianTV, financé par la Commission européenne, est chargé de vérifier la consommation d'énergie des téléviseurs commercialisés au sein des pays de l'Union européenne. Dans une série de tests, le groupe explique que la fonctionnalité Motion Lighting de Samsung permet de réduire la luminosité de l'écran et donc de faire baisser la consommation d'énergie.

Cette étude s'appuie sur des conditions de tests validés par la Commission électrotechnique internationale, c'est-à-dire avec la lecture de séquences rapides de contenus enregistrés comme des séries TV, des DVD ou des flux en streaming. De fait, Motion Lighting est donc activé lors des tests.

Toutefois, dans des conditions d'utilisation réelles, avec des images pas spécialement rapides, le mode en question n'a pas lieu d'être actif : il n'y a donc pas de réduction du taux de consommation énergétique. Dans un rapport de ComplianTV publié en février dernier, les experts affirment ainsi : « les techniciens ont observé différents comportements des téléviseurs durant les mesures et cela soulève la possibilité que les télévisions sont capables de détecter des tests et adaptent ainsi leur consommation d'énergie ».

035c000008159814-photo-samsung-banner.jpg

Sur son blog officiel, Samsung dément les accusations de tricherie et balaie d'emblée les comparaisons avec l'affaire Volkswagen. La société coréenne explique que Motion Lighting ne fonctionne pas seulement lors des tests mais est activée n'importe où et disponible sur l'ensemble de ses téléviseurs. « Si le consommateur choisit de modifier les paramètres de son écran pour un mode différent alors la fonctionnalité est désactivée, ce qui donne à nos clients un choix simple pour soit rendre prioritaire la consommation d'énergie, soit les performances de la TV ».

Interrogé par The Guardian, qui rapporte l'affaire, un représentant de ComplianTV estime que Samsung « respecte la loi à la lettre mais pas l'esprit de cette dernière ». La Commission européenne mènera une enquête sur le sujet. Retrouvez en détails les conditions de test (PDF) de ComplianTV mené pour la Commission européenne.

A lire également :
Modifié le 13/02/2018 à 17h51
Commentaires